Laval: un jeune homme jugé pour avoir crié "casse-toi pauv' con" à Macron

Laval: un jeune homme jugé pour avoir crié "casse-toi pauv' con" à Macron

Publié le :

Vendredi 05 Août 2016 - 07:09

Mise à jour :

Vendredi 05 Août 2016 - 07:10
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme sera jugé pour outrage en décembre prochain à Laval. Fin juillet, il avait lancé "Casse-toi pauv' con" au ministre l'Economie Emmanuel Macron alors en visite dans la ville.

Les citations des anciens présidents de la République peuvent parfois faire atterrir quelqu'un devant la justice. Un jeune homme individu sera jugé pour outrage par le tribunal de Laval le 6 décembre prochain.

Les faits remontent au au25 juillet dernier dans le quartier du Théâtre, à Laval, se déroule une cérémonie de remise du label "French Tech". Emmanuel Macron est présent et dès la sortie de son véhicule, un jeune homme lance alors un "Casse-toi pauv' con!" à son adresse. Le ministre ne répond rien sur le moment, la personne est seulement soumise à un contrôle de police.

Une référence à l'insulte lancée par Nicolas Sarkozy à un homme qui refusait de lui serrer la main au Salon de l'agriculture en 2008, qui avait provoqué une polémique qui avait particulièrement agité la classe politique pendant un temps. On ne sait pas si ce dernier à apprécier l'hommage.

Toutefois, le jeune homme pourra appuyer sa défense sur la liberté d'expression. En effet, le quotidien L'Express souligne que "la France avait été condamnée en 2008, par la Cour européenne des droits de l'Homme après le jugement du tribunal correctionnel de Laval". Celui-ci avait poursuivi pour offense au chef de l'Etat un homme ayant brandi une affichette qui portait la mention "Casse-toi pov'con" devant la voiture de Nicolas Sarkozy. Les juges européens avaient fait valoir la liberté d'expression car la sanction risquait selon elle d'avoir "un effet dissuasif sur des interventions satiriques qui peuvent contribuer au débat sur des question d'intérêt général". 


 

Un individu sera jugé pour outrage envers Emmanuel Macron par le tribunal de Laval le 6 décembre prochain.


Commentaires

-