L'avocat de Bertrand Cantat dévoile la lettre de suicide de Krisztina Rady (vidéo)

L'avocat de Bertrand Cantat dévoile la lettre de suicide de Krisztina Rady (vidéo)

Publié le :

Mardi 05 Juin 2018 - 12:44

Mise à jour :

Mardi 05 Juin 2018 - 12:53
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Bertrand Cantat est à nouveau dans la tourmente depuis que le parquet de Bordeaux a rouvert l'enquête sur le suicide de son ex-femme Krisztina Rady. Il est soupçonné d'avoir été violent avec elle et d'avoir entraîné sa mort. Pour le défendre, son avocat a dévoilé la lettre de suicide de la femme.

Le parquet de Bordeaux a rouvert l'enquête sur la mort de Krisztina Rady, l'ex-femme de Bertrand Cantat. Les premières investigations en 2010 avait conclu à un suicide. Yael Mellul, présidente d'une association féministe et qui dit avoir été proche de la défunte, a en effet accusé le chanteur d'avoir eu des comportements violents à l'encontre de son ex-femme.

Pour Yael Mellul, Bertrand Cantat a entrainé la mort de sa compagne par ses agissements violents.

L'ancien leader du groupe Noir Désir, déjà condamné pour le meurtre de Marie Trintignant en 2002, réfute ces révélations et a même demandé à être entendu rapidement par la justice dans l'espoir de laisser cette histoire derrière lui pour de bon.

A voir aussi: Mort de Krisztina Rady - Cantat demande à être entendu par la justice

Yael Mellul a affirmé que Krisztina Rady avait détaillé les violences qu'elle subissait dans une longue lettre d'adieu de quatre page. Là encore, Bertrand Cantat a réfuté ces dires.

Son avocat a ainsi dévoilé le contenu de la lettre de suicide sur BFMTV dimanche 4. "La famille de Krisztina Rady a été contrainte, et vraiment ce n’était pas de gaieté de cœur, de venir dévoiler les termes. Quand on dévoile les derniers mots d’un suicidé c’est pas par plaisir, mais parce qu’à un moment on ne peut pas laisser dire tous les mensonges", a expliqué le défenseur du chanteur.

Il a ensuite indiqué que la lettre faisait en fait deux pages et que Yael Mellul (sans jamais la nommer) était citée dans ce dernier écrit.

"J'embrasse ma famille hongroise dont ne fait pas partie (…) cette personne. Elle a dit beaucoup de mal sur moi, m'a faite trop souffrir et je ne sais même pas pourquoi, sûrement le pouvoir, le pouvoir", a cité Me Antonin Lévy mettant en cause les "mensonges" de l'accusatrice de son client.

L'avocat de Bertrand Cantat a dévoilé les termes de la lettre de suicide de Krisztina Rady.


Commentaires

-