Le cambrioleur qui semait les cailloux

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le cambrioleur qui semait les cailloux

Publié le 28/09/2020 à 14:07
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Un voleur quinquagénaire avait trouvé une ingénieuse méthode pour repérer les maisons et les locaux à cambrioler. Il jouait au Petit Poucet. 
 
Le repérage était bien le secret de la « réussite » de ce cambrioleur. Lorsqu’un logement de particulier ou un local l’intéressait, il déposait un caillou assez gros à la porte, puis repassait le lendemain.
 
La pierre déplacée signifiait que quelqu’un était rentré. Si elle était restée en place, l’endroit était bien vide de ses habitants et l’homme pouvait passer à l’action. Sa méthode s’est révélée efficace pendant plusieurs années. 
 
Confondu quatre ans après
 
Ce marquage maison a permis à ce Bulgare de 52 ans domicilié au Mans de commettre au moins 174 cambriolages à Dijon, Lyon et Montpellier. 
 
La police héraultaise avait relevé l’ADN du malfrat sur les lieux d’un de ses méfaits, resté sans identification pendant quatre ans et jusqu’à l’interpellation d’un homme, cette fois à Lyon, en juin dernier.
 
En garde à vue, le suspect a reconnu une grande partie des cambriolages et dévoilé sa méthode très particulière. Il a été incarcéré et l’enquête se poursuit à Lyon, Montpellier et Dijon, ainsi que dans d’autres villes de France où il aurait pu laisser ses cailloux. 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


La police montpelliéraine a confondu le cambrioleur grâce à son ADN

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-