Le compte de Valérie Damidot fermé après un tweet contre les identitaires

Le compte de Valérie Damidot fermé après un tweet contre les identitaires

Publié le 24/04/2018 à 12:50 - Mise à jour à 12:59
©Romain Lafabregue/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le compte Twitter de Valérie Damidot a été brièvement suspendu après que l'animatrice a posté un message polémique sur l'opération anti-migrants de Génération identitaire. Une procédure de modération à son tour dénoncée par certains internautes.

Le système de modération de Twitter fait à nouveau débat après un message polémique de Valérie Damidot sur le groupe d'extrême droite Génération identitaire.

Son message faisait suite à l'opération de communication de l'organisation, qui avait symboliquement bloqué le col de l'Echelle (Haute-Alpes), point de passage de nombreux migrants venus notamment d'Afrique de l'Ouest via l'Italie.

"Un bon pétard là dessus et hop! Tous à la maison les identitaires", a posté l'animatrice télé en légende de l'image d'une avalanche, relève La Parisienne. Un message qui bien sûr n'a pas laissé de marbre les identitaires et leurs sympathisants twittos, certains n'hésitant pas à dénoncer une menace de mort.

Lire aussi: Opération anti-migrants dans les Hautes-Alpes, les sociétés d'hélico se disent "flouées"

Mais outre ces échanges véhéments, de nombreux internautes ont pris la peine de signaler le tweet comme abusif auprès du réseau social. Ce qui a entraîné la suspension temporaire du compte de Valérie Damidot.

Des critiques se sont donc élevées contre cette réaction jugée abusive face à un message relevant vraisemblablement du second degré. Mais surtout parce que les réseaux sociaux et en particulier Twitter ont régulièrement été pointés du doigt pour leur manque d'efficacité lorsqu'il s'agit de modérer les propos haineux.

Plusieurs associations luttant contre le racisme ou l'homophobie avait ainsi procédé en 2016 à un test en signalant de nombreux contenus "racistes, antisémites, négationnistes, homophobes, faisant l’apologie du terrorisme ou de crimes contre l’humanité". Seuls 4% des contenus avaient été supprimés sur Twitter, 7% sur Youtube et 34% sur Facebook. Mais depuis, les associations avaient noté les progrès faits en la matière par ces sites.

Le gouvernement a dévoilé en mars un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme, avec l'ambition de mener une lutte "plus efficace" sur la Toile en contraignant les plateformes à "prendre leurs responsabilités".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Valérie Damindot a publié sur Twitter une photo d'avalanche à destination des identitaires qui bloquaient le col de l'Echelle.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-