Le forcené du commissariat de Tulle souffre de "fragilité psychiatrique"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le forcené du commissariat de Tulle souffre de "fragilité psychiatrique"

Publié le 29/11/2017 à 19:44 - Mise à jour à 19:51
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'opération de police s'est terminé ce mercredi peu avant 9 heures au commissariat de Tulle où un homme s'était retranché. Le forcené, qui a été arrêté, présente des "fragilité psychiatrique" selon la procureure de la République.

Grosse frayeur au commissariat de Tulle en Corrèze. Un homme se présentant comme un djihadiste s'est retranché dans la nuit de mardi 28 à ce mercredi 29 dans le poste de police, exhibant un fusil mitrailleur et une ceinture d'explosifs, menaçant de se faire exploser.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec la procureure de la République de Corrèze Agnès Auboin, le préfet Bertrand Gaume a salué en premier lieu "le sang froid, le courage, l’exemplarité et le professionnalisme des 4 fonctionnaires de police présents", avant de laisser la parole à la magistrate. Celle-ci a donné des précisions sur l'homme interpellé. Il s'agit d'un tulliste de 48 ans, sans casier judiciaire, il traversait "une période conjugale difficile et souffrait de fragilité psychiatrique". Légèrement blessé, "il a été placé en garde à vue et sera auditionné dans les prochaines heures".

Lire aussi: Commissariat de Tulle: arme et ceinture d'explosifs, un forcené arrêté par le Raid 

L'homme s'est présenté vers 4h du matin dans le sas du commissariat et a commencé à proférer des menaces. Les policiers présents sur place ont donné l'alerte et ont évacué les lieux par sécurité, laissant le champ libre aux forces d'élite de la police nationale.

Les hommes du Raid ont donc été déployés et des négociations ont été entamées après que le secteur ait été évacué afin de parer au risque d'explosion.

Après plusieurs heures de discussions, l'homme est finalement sorti du sas. Il aurait voulu selon L'Express aller "au contact" de la colonne de policiers qui montait en ligne face à lui. Ceux-ci l'ont neutralisé en lui tirant dans les jambes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme interpellé par le Raid dans le commissariat de Tulle souffre de "fragilité psychiatrique".

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-