Le frère d'une victime de Merah aurait inventé son agression

Le frère d'une victime de Merah aurait inventé son agression

Publié le :

Lundi 15 Juillet 2019 - 07:33

Mise à jour :

Lundi 15 Juillet 2019 - 07:43
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le frère d'une victime de Mohamed Merah, qui avait déclaré jeudi à la police avoir été victime avec un ami d'une violente agression à Rouen, aurait reconnu l'avoir inventée. Il a été placé en garde à vue pour "dénonciation mensongère de crimes et délits".

Naoufal Ibn Ziaten, frère d'une victime de Mohamed Merah, et un de ses amis auraient reconnu en garde à vue avoir inventé leur agression afin de dissimuler une bagarre sur fond d'alcool, rapporte Le Parisien. Les deux hommes auraient été entendus à plusieurs reprises par les enquêteurs dans la foulée des faits allégués, qui s'étaient produits jeudi soir selon eux. Leur avocat avait évoqué une agression "très violente, sauvage même. Les deux victimes ont été rouées de coups, on leur a cogné la tête contre un mur. Il y avait du sang dans la pièce".

Mais les versions des deux hommes se seraient rapidement révélées différentes voire contradictoires. Par ailleurs les témoignages n'évoquaient pas la présence des trois agresseurs portant des "barbes d'islamistes" décrient par les "victimes".

Voir: Latifa Ibn Ziaten remercie les Français et promet de "ne rien lâcher" (vidéo)

Samedi, Naoufal Ibn Ziaten a été placé en garde à vue pour "dénonciation mensongère de crimes et délits", faits punissables de six mois d'emprisonnement et de 7.500 euros d'amende. Lui et son ami auraient été convoqués devant le tribunal selon la procédure du "plaider coupable". Le procureur devrait proposer une peine qu'ils seront libres d'accepter ou non.

Selon le quotidien, ils auraient inventé cette histoire pour dissimuler le fait qu'ils s'étaient battus tous les deux à l'issue d'une soirée alcoolisée, l'un reprochant à l'autre d'être rentré trop tard. "Mon client est effondré et mesure les conséquences de son appel à police secours pour signaler une agression alors qu'il s'agissait de violences entre lui et un de ses amis", a déclaré l'avocat de Naoufal Ibn Ziaten.

Lire aussi:

Effets bien réels d'une fausse agression raciste aux Etats-Unis

Naoufal Ibn Ziaten avait affirmé avoir été agressé chez lui jeudi soir.


Commentaires

-