Le grand-père abusait sexuellement des enfants, il dénonce un "complot pour l'argent"

Le grand-père abusait sexuellement des enfants, il dénonce un "complot pour l'argent"

Publié le :

Vendredi 08 Juin 2018 - 11:59

Mise à jour :

Vendredi 08 Juin 2018 - 12:14
Un homme de 70 ans a été reconnu coupable devant un tribunal d'Amiens d'attouchements sur ses petits-enfants. Il niait les faits parlant d'un complot pour, en apparence, mettre la main sur ses juteux placements.
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le papi pervers a été condamné. Un homme de 70 ans a écopé de deux ans de prison avec sursis jeudi 7 devant un tribunal d'Amiens, dans le département de la Somme. Il devait répondre d'attouchements sexuels sur deux petits-fils de trois et sept ans en 2012 ainsi que d'une adolescente de 15 ans en 2008.

Selon Le Courrier picard qui rapporte les faits, l'homme à la barre nie l'ensemble des faits qui lui sont reprochés et estime être la cible d'un complot familial aux motivations financières pour le moins obscures. "C’est un complot! On veut me voir en prison. C’est pour l’argent" clame-t-il. Le président du tribunal s'étonne de cette ligne de défense, le septuagénaire n'étant pas notoirement riche. "Pas encore, mais bientôt, avec des intérêts sur un placement (…) C’est une histoire qui a été racontée aux enfants".

Les enfants en question ont pourtant rapporté des faits précis. L'un d'entre eux a expliqué en détails aux enquêteurs les attouchements qu'il devait subir lorsqu'il passait des vacances chez son grand-père et que tout le monde dormait. Des faits qui ont permis de remonter à une autre affaire vieille de dix ans lorsque l'homme alors sexagénaire avait passé sa main sous la jupe d'une jeune fille pour lui toucher les parties intimes. Les faits s'étaient déroulés lors d'un mariage et le satyre s'était alors éclipsé de la soirée, sous les cris de sa victime, pour ne plus revenir.

Voir aussi - Dreux: le pédophile collectionne des images de viols d'enfants, il travaille à la garderie

Les faits rapportés par les enfants ont donc semblé suffisamment étayés pour condamner le suspect, décrit comme particulièrement intéressé par les questions sexuelles, à une peine de prison avec sursis. L'homme, dont le casier judiciaire était jusque-là vierge pourra donc éviter la prison et veiller sur le bon usage de ses hypothétiques inétrêts. Il aura par contre une interdiction de rentrer en contact avec les petites victimes.   

Un grand-père a été condamné à une peine de prison avec sursis pour avoir commis des agressions sexuelles sur ses petits-enfants.


Commentaires

-