Le Havre: un mort dans l'explosion d'un immeuble, la thèse du suicide privilégiée

Le Havre: un mort dans l'explosion d'un immeuble, la thèse du suicide privilégiée

Publié le :

Lundi 27 Mars 2017 - 12:49

Mise à jour :

Lundi 27 Mars 2017 - 13:00
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a été tué dimanche soir dans l'explosion suivie par l'incendie de son appartement du Havre. Selon les premiers éléments, il pourrait s'agir d'un suicide. L'incident n'a fait aucune autre victime mais a causé d'importants dégâts.

Une explosion a eu lieu dans un logement du Havre dimanche 26 au soir, provoquant un incendie et la mort d'un homme. Une enquête a été ouverte mais la thèse du suicide semble privilégiée par les enquêteurs.

Il était environ 22H dimanche lorsque la déflagration a retenti. L'explosion s'est produite au 45 rue des chantiers, près du bassin Coty, au Havre, rapporte Franceinfo. Les secours dépêchés sur place ont alors constaté qu'une partie du premier étage de l'immeuble avait été soufflée et qu'un incendie était en cours. Celui-ci a été rapidement maîtrisé par une cinquantaine de soldats du feu, et une victime a été dégagée du brasier et des décombres.

L'homme de 53 ans était alors encore en vie mais très gravement blessé. Il a été brûlé sur 96% de la surface du corps selon Normandie-actu. Malgré les soins apportés par le Smur, il est décédé des suites de ses blessures.

Il s'agit de la seule victime de ce drame. Ses voisins s'en sont heureusement sortis indemnes mais ont dû être relogés en raison des dégâts. Selon les premiers éléments, l'incendie aurait pour origine un liquide inflammable. Les vapeurs produites par ce liquide se seraient brusquement enflammées, provoquant l'explosion. Des éléments qui semblent accréditer la thèse du suicide mais devront être confirmés par l'enquête de police. Une expertise de l'immeuble doit par ailleurs être réalisée avant que les autres habitants puissent retourner y vivre.

L'explosion serait due à l'embrasement de vapeurs inflammables.

Commentaires

-