Le local de l'Union des étudiants juifs saccagé à la Sorbonne (vidéo)

Le local de l'Union des étudiants juifs saccagé à la Sorbonne (vidéo)

Publié le :

Mercredi 28 Mars 2018 - 17:50

Mise à jour :

Mercredi 28 Mars 2018 - 18:00
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A la Sorbonne, le local de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a été saccagé et couvert d'inscriptions antisémites ce mercredi. L'UEJF a indiqué qu'elle allait porter plainte contre cet acte de vandalisme qu'elle a qualifié d'"antisémite".

Le local de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a été vandalisé ce mercredi 28 à la Sorbonne. Les murs de la pièce ont été couverts d'inscriptions antisémites et insultantes. L'association va porter plainte contre cet acte qu'elle a qualifié d'"antisémite".

"A mort Israël", "local sioniste raciste anti-goy", "Palestine vaincra", "vive Arafat"… voici quelques unes des inscriptions qui ont été taguées sur les murs du local, comme le prouve une vidéo publiée sur le compte Twitter de l'association ce mercredi.

A voir aussi: "Elle ne croyait pas au mal" - Mireille Knoll, femme juive tuée en plein Paris

"L'UEJF dénonce le saccage du local de l’UEJF (FEDER) à l’Université Paris 1 Sorbonne et demande au président de l’Université d’agir immédiatement pour faire cesser ce déferlement de haine, d’interpeller les auteurs et de les exclure" de la Sorbonne, ont aussi demandé les membres de l'association.

Du matériel a aussi été détérioré selon le président de l'UEJF, Sacha Ghozlan, interrogé par le Huffington Post. Ainsi, "une armoire (a été) éventrée" et tout le matériel qui se trouvait à l'intérieur "a été jeté à terre". Pour le jeune homme, les faits se sont déroulés dans la matinée.

Le ministère de l'Enseignement supérieur a aussitôt réagi à cet acte de vandalisme et a même dénoncé le "caractère antisémite" de celui-ci.

"Toute la lumière doit être faite sur les dégradations et les tags à caractère antisémite découverts aujourd’hui à la Sorbonne. Il est plus que jamais nécessaire de replacer au cœur de notre société les valeurs fondamentales de respect, de solidarité et de fraternité", a indiqué la ministre Frédérique Vidal.

"Je note que ce saccage intervient le jour de la marche blanche en hommage à Mireille Knoll", a en outre rappelé Sacha Ghozlan. Et en effet, le Crif organise ce jour un rassemblement en mémoire de l'octogénaire tuée parce que juive vendredi 23.

Le local de l'UEJF a été vandalisé ce mercredi, il a été couvert d'insultes qualifiées "antisémites".


Commentaires

-