Le Mans: un enfant avale une boulette de cannabis, ses parents en garde à vue

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 03 janvier 2019 - 13:53
Image
Une première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique est franchie, mais la voie reste longue avant la mise sur le marché
Crédits
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
Un bébé d'un an a avalé une boulette de cannabis au Mans.
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
Les parents d'un bébé âgé d'un an ont été placés en garde à vue mardi après que leur enfant a avalé une boulette de cannabis à leur domicile. Le petit n'est plus en danger mais est toujours placé en observation à l'hôpital au Mans.

Un bébé âgé de un an a ingéré une boulette de cannabis mardi 1er janvier au domicile de ses parents au Mans. Il a été transporté à l'hôpital et ses parents ont été placés en garde à vue.

Tout a commencé dans l'après-midi au domicile de la jeune femme de 24 ans, séparée du père de son fils qui avait tout de même passé le réveillon dans la maison et qui était toujours présent à ce moment.

Les deux ex ont alors décidé de rouler un joint. C'est à ce moment qu'il ont fait tomber un petit bout de drogue à terre. Ils n'avaient ensuite pas réussi à mettre la main dessus.

A voir aussi: Lyon: un bébé de 10 mois dans le coma après avoir avalé du cannabis

Mais pas de chance: leur petit garçon de un an lui a trouvé ce bout de cannabis après sa sieste. Il l'a ensuite avalé sans que ses parents ne le remarquent dans un premier temps.

Finalement, les deux parents se sont inquiétés en décelant la somnolence anormale de leur garçon. Ils ont alors appelé la grand-mère du petit qui a elle-même prévenu les secours.

Le bébé n'a pas perdu connaissance et ses jours n'étaient plus en danger mercredi 2, il était cependant toujours placé en observation selon Ouest-France.

Les parents, qui n'étaient pas connus des services de police, ont quant à eux été placés en garde à vue. Ils ont reconnu les faits et font l'objet d'une convocation devant le tribunal du Mans le 14 mars prochain. Ils sont accusés de "soustraction par un parent à ses obligations légales".

A lire aussi:

Cannabis thérapeutique en France: où, quand et dans quels cas pourra-t-on en acheter?

Une petite fille épileptique obtient une ordonnance de cannabis thérapeutique