Le Marineland d'Antibes soupçonné de maltraiter ses animaux

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 10 mars 2016 - 16:38
Image
Des dauphins à Marineland.
Crédits
©Bebert Bruno/Sipa
Une enquête préliminaire est ouverte contre le parc Marineland d'Antibes pour mauvais traitement sur les animaux.
©Bebert Bruno/Sipa
Selon "Le Parisien", une enquête préliminaire est ouverte contre le parc Marineland d'Antibes pour mauvais traitement sur les animaux, après une plainte déposée par des associations en décembre dernier.

Après les violentes inondations du mois d'octobre, les dirigeants du parc d'Antibes pourraient affronter une nouvelle tempête.  En effet, une enquête va être ouverte concernant des cas de maltraitance animale au parc Marineland, à Antibes (Alpes-Maritimes). Selon Le Parisien, les associations Réseau Cétacés, C’est assez! et l’Aspas (Association pour la protection des animaux sauvages) ont déposé une plainte commune contre le parc aquatique.

"Les associations dénoncent surtout des faits de mauvais traitement", explique Thierry Bonifay, procureur adjoint, interrogé par le quotidien. De leur côté, les associations retiennent dans leurs chefs d'accusation "la commission d'actes de cruauté et de maltraitance envers les cétacés, défaut de soins et la mise à mort sans nécessité".

La plainte soulève également la question de la gestion par le parc des inondations d'octobre 2015, qui avaient endommagé plusieurs installations. Une semaine après les intempéries, une orque mâle de 19 ans, Valentin, était décédée.

Le parc aquatique était censé rouvrir le 21 mars mais les associations de protection animale s'y sont opposé. En effet, selon elles, en plus des cas de maltraitances, le milieu de vie des orques a été bouleversé par une vague de boue qui a bloqué les systèmes de filtration d’eau des bassins pendant plusieurs jours. De plus, des poissons, des requins, des tortues et une orque âgée de 19 ans sont morts quelques jours après le terrible déluge.

Afin de faire taire les critiques, le parc a d'ores et déjà annoncé mettre en œuvre une nouvelle politique, axée sur la pédagogie et le bien-être des animaux, davantage que sur le show.

 

À LIRE AUSSI

Image
Des dauphins à Marineland.
Marineland : les défenseurs des animaux en guerre contre le parc aquatique
Première attraction touristique de la Côte d'Azur, le parc marin Marineland, situé à proximité d’Antibes (Alpes-Maritimes) fait face depuis plusieurs mois aux militant...
15 août 2015 - 18:04
Société
Image
Un orque à Marineland.
Marineland : mort d'une orque une semaine après les intempéries
Une semaine après les inondations qui ont dévasté le Sud-Est de la France, la direction du parc animalier, Marineland, a annoncé ce lundi la mort d'une orque de 19 ans...
12 octobre 2015 - 20:36
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait craché
Éric Dupond-Moretti : d’avocat contradictoire à ministre des contradictions... sans contradicteur
PORTRAIT CRACHE - C'est le Dupond d’Isigny, le Dupond d’Isigny... Éric Dupond-Moretti, c’est tout un personnage. Un avocat peu orthodoxe, controversé, de notoriété na...
02 décembre 2023 - 14:20
Politique
07/12 à 19:00
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.