Le mouvement Ni Putes Ni Soumises expulsé de ses locaux pour impayés

Le mouvement Ni Putes Ni Soumises expulsé de ses locaux pour impayés

Publié le :

Mercredi 16 Novembre 2016 - 16:17

Mise à jour :

Mercredi 16 Novembre 2016 - 16:39
Le mouvement Ni Putes Ni Soumises a été expulsé mardi de ses locaux parisiens situés dans la Maison de la Mixité dans le XXe arrondissement. Le montant de leur dette est estimé à 140.000 euros.
©François Guillot/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'association Ni Putes Ni Soumises (NPNS) a été expulsée de ses locaux mardi 15, pour impayés de loyer. Le mouvement aurait contracté une dette de 140.000 euros. Ses locaux se situaient à la Maison de la Mixité dans le XXe arrondissement, dont le siège avait été inauguré en 2006 par le président Jacques Chirac.

"L'association se trouvait en situation d'impayés depuis 2010", a expliqué le bailleur Paris Habitat, contacté par LCI. Il a annoncé que le montant de la dette de l'association s'élevait à 139.828 euros à ce jour. "Un protocole a été signé en 2013 pour un plan d'apurement de la dette", a expliqué Paris Habitat, une dette qui s'élevait à 44.789 euros. Avant d'ajouter que "ce plan prévoyait des mensualités sur deux ans en plus des paiements de loyers courants, n'a pas du tout été respecté".  

Pour se justifier d'une telle dette, NPNS a indiqué dans un communiqué publié sur Facebook avoir "été clochardisé par la quasi-absence de subventions de la part des pouvoirs publics - à l'exception notable de la politique de la Ville - pourtant prompts à s'afficher comme les garants des valeurs de la République".

Le mouvement pense que certains veulent le "réduire au silence alors qu'il a été à la pointe de la lutte contre l'omerta qui entourait les violences faites aux femmes dans les quartiers".

Le mouvement SOS Racisme est venu en aide à NPNS, et héberge actuellement NPNS. L'association a remercié "chaleureusement SOS Racisme qui, par solidarité, a décidé d'accueillir le mouvement au sein de ses locaux pour assurer la continuité de la plateforme d'accueil des femmes victimes".

NPNS a pour mission de lutter contre toutes les sortes de violences faites aux femmes, qu'il s'agisse de violences physiques, morales ou physiologiques. 

 

Le mouvement pense que certains veulent le "réduire au silence alors qu'il a été à la pointe de la lutte contre l'omerta qui entourait les violences faites aux femmes dans les quartiers".


Commentaires

-