Le pédophile croit s'exhiber devant une ado de 13 ans, c'est un gendarme infiltré

Le pédophile croit s'exhiber devant une ado de 13 ans, c'est un gendarme infiltré

Publié le :

Jeudi 01 Mars 2018 - 14:50

Mise à jour :

Jeudi 01 Mars 2018 - 14:54
© GREG BAKER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lundi, un homme de 42 ans a été arrêté par les gendarmes de Bourges après s'être exhibé sur Internet face à e qu'il pensait être une mineure de 13 ans. Il s'agissait en fait d'un militaire en infiltration traquant les délinquants sexuels.

La technique demande sans doute un certain don de soi et des nerfs bien accrochés mais elle est efficace. Lundi 26, la gendarmerie a réussi à mettre main sur un exhibitionniste qui pensait montrer sont sexe à une adolescente. Derrière l'écran en réalité: un militaire spécialisé dans la traque des pédophiles sur Internet.

C'est Le Berry républicain qui rapporte les faits. Le pervers âgé de 42 ans réside dans le Cher. Via un site dont le nom n'a pas été communiqué par le journal, le quadragénaire au casier judiciaire vierge s'est laissé allé à des propositions sexuelles à son correspondant qu'il pensait une jeune fille de 13 ans. Après avoir suggéré une rencontre à des fins explicites, l'individu s'est exhibé en vidéo.

Mais à l'autre bout de l'écran, nulle collégienne influençable, mais un gendarme de la Section de recherches de Bourges détenteur d'une habilitation pour faire des enquêtes sous infiltration électronique. Un cadre juridique qui lui permet donc de cacher son identité et de prendre celle d'un enfant ou d'un adolescent. Une dissimulation qui n'est rien en comparaison de ce qu'il est possible dans certains pays: la police australienne pour traquer un réseau avait ni plus ni moins qu'ouvert un site pédopornographique, en l'alimentant avec des images obtenues lors de saisies chez des criminels sexuels…

Lire aussi: Polémique: pour repérer les pédophiles, la police gère elle-même et alimente un site d'images pédopornographiques

Le quadragénaire a été arrêté après avoir été localisé. Mis en examen pour corruption de mineur et proposition sexuelle à une mineure de moins de quinze ans, il a été placé en détention provisoire et comparaîtra dès le vendredi 2. Il risque sept ans de prison.

L'homme proposait une relation sexuelle à ce qu'il pensait être une adolescente de 13 ans.


Commentaires

-