Le professeur pédophile prenait des centaines de photos de ses élèves par jour

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le professeur pédophile prenait des centaines de photos de ses élèves par jour

Publié le 24/01/2019 à 16:30 - Mise à jour à 16:39
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un professeur de mathématique de Nantes, en Loire-Atlantique, a comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Nantes. Il est accusé d'avoir pris des dizaines de milliers de photos et vidéos de ses élèves mais aussi d'autres adolescentes à l'aide de caméras espions.

Un homme de 52 ans a comparu lundi 21 devant le tribunal correctionnel de Nantes pour avoir partagé des images pédophiles sur un site internet russe lundi 21. Cet ancien professeur de mathématiques d'un collège nantais a pris des dizaines de milliers de photos et vidéos d'adolescentes entre 2010 et 2013.

A leur insu bien sûr, il photographiait certaines de ses élèves en voyage scolaire ou en classe, mais aussi des fillettes à la plage ou dans les magasins à l'aide de caméras espions. En tout, seules 24 victimes ont pu être identifiées.

Elles étaient à l'époque âgées de 12 à 15 ans et devront vivre "avec l’idée qu’un Russe étrange ou qu’un Américain désaxé s’excite sur leur image", selon l'avocat des parties civiles.

Le professeur de mathématiques habitant de la commune de Saint-Herblain faisait "des centaines de clichés par jour". "Perfectionniste", il s'imposait ainsi "un travail phénoménal de classement" d'après la présidente du tribunal.

Il y passait ses soirées et ses week-ends, "entre quarante et cinquante heures par semaine" soit "un travail à plein-temps".

A voir aussi: Un pédophile arrêté, il chasserait ses victimes mineures sur le jeu "Fortnite"

L'homme partageait ensuite ses clichés sur un site internet russe. Les gros plans de décolletés et de culottes ont fait "un million de vues en un an", a relaté Le Courrier du Pays de Retz.

Le quinquagénaire a finalement été démasqué grâce à un faux profil tenu par des hommes de la Brigade de protection des mineurs (BPM). L'accusé avait confié à ce faux profil "aimer les 11-16 ans, pas forcément hard, mais jolies". A la barre, il a par contre assuré ne jamais être passé à l'acte, son attirance relevant uniquement du "fantasme".

L'homme a aussi diffusé des photos d'ébats sexuels avec sa femme, sans qu'elle le sache, accompagnés de commentaires "désobligeants".

L'ancien professeur avait déjà été condamné en 1999 à deux mois de prison avec sursis pour avoir mis une main aux fesses d'une jeune voisine de 12 ans à qui il donnait des cours particuliers. La peine n'avait cependant pas été inscrite sur le volet du casier judiciaire accessible aux employeurs.

Aujourd'hui, l'homme a passé un BTS Assurances par correspondance pour se reconvertir dans l'économie sociale et solidaire. Il a été suspendu de l'Education nationale dès octobre 2013 mais n'a démissionné qu'au début de ce mois de janvier.

Pendant des années, il a donc perçu chaque mois la moitié de son salaire, c'est-à-dire 50.000 euros. "Cela m'a permis de financer un bilan de compétences", s'est défendu le prévenu qui a attendu son procès durant cinq ans.

Durant ces années où il a été placé sous contrôle judiciaire, cet ancien enseignant du collège de Chantenay a subi des agressions: l'affaire a en effet créé l'émoi localement.

En juin dernier il a par exemple été traité publiquement de "fils de p***" lors d'un événement organisé à l'occasion de la fête de la musique au parc de la Chézine à Saint-Herblain.

Des tags, "pédophile" et "attention aux enfants", ont également été inscrits sur sa maison. Le 13 janvier dernier, son domicile aurait aussi été visé par un "engin explosif de 31 centimètres de long" , selon ses dires.

Le procureur de la République a demandé au tribunal correctionnel de Nantes de condamner l'homme à deux années avec sursis en plus de l'année d'emprisonnement qui a été requis. Il a aussi penché en faveur d'une interdiction définitive d'exercer toute fonction, bénévole ou rémunérée, au contact d'enfants.

Le jugement sera rendu le 4 mars prochain.

A lire aussi:

Alcool et poppers: le pédophile tente de violer le jeune garçon qu'il harcelait

Un ancien champion de natation jugé pour actes pédophiles sur de jeunes hockeyeurs

Pau: le septuagénaire pédophile estime que ses victimes étaient "en demande"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Un ancien professeur de mathématique était jugé lundi pour avoir pris des dizaines de milliers de photos et de vidéos d'adolescentes à Nantes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-