Le quinquagénaire s'est fait passer pour un photographe pour "draguer" une fillette de 12 ans

Une relation de deux ans

Le quinquagénaire s'est fait passer pour un photographe pour "draguer" une fillette de 12 ans

Publié le :

Vendredi 10 Août 2018 - 11:22

Mise à jour :

Vendredi 10 Août 2018 - 11:30
Un homme de 54 ans a entretenu pendant deux ans une relation intime avec une fillette de 12 ans, scolarisé dans un collège de l'Hérault. Fin juillet, il a été mis en examen pour "viol sur mineur" et "corruption de mineur".
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 54 ans a été mis en examen le 28 juillet dernier à Montpellier dans l'Hérault pour "viol sur mineur" et "corruption de mineur". Il est accusé d'avoir séduit, en se faisant passer pour un photographe, une jeune fille de 12 ans avec qui il a entretenu une relation intime pendant deux ans.

L'homme avait rencontré sa victime alors qu'il s'était invité à un barbecue organisé par sa nièce et que la sœur du pervers était absente. Un manège dont il avait l'habitude selon Midi-Libre qui révèle l'information. Pour draguer l’adolescente, une amie de sa nièce donc, il s’est fait passer pour un photographe. La jeune fille qui allait rentrer en classe de 5ème est alors tombée sous la coupe du quinquagénaire.

Voir - Le pédophile récidiviste agresse la fillette: "Quand j'ai bu, je suis amoureux"

Débute rapidement une relation cachée, longue de deux ans. "Cet homme marié avec des enfants, fonctionnaire en arrêt maladie, allait chez la pré-ado, dans un petit village près de Lunel, le mercredi, quand la mère de cette dernière n'était pas là. Il se faisait passer pour  un photographe professionnel. Il en a profité pour prendre de nombreux clichés de la jeune fille", précise le quotidien. Le couple échangeait également par téléphone.

Les gendarmes qui ont enquêté sur l'affaire ont découvert plus de 3.000 messages à caractère pornographique.

Entendue par les forces de l'ordre, la jeune fille a expliqué qu'elle était "tombée éperdument amoureuse" du quinquagénaire. Ce dernier a également été auditionné sous le régime de la garde à vue et a expliqué qu'il avait "préféré ne pas penser à l'âge" de l'enfant.

Midi-Libre précise que cette affaire intervient alors que "le projet de loi sur les violences sexuelles sur mineurs n'a pas retenu la possibilité de considérer comme viol la simple présence d'une relation sexuelle entre un mineur de moins de 15 ans et un majeur". La non-adoption de cette mesure a été particulièrement critiquée par des associations de défense de victimes.

Lire:

Pédophilie: elle prostituait son petit garçon via le Darknet

Deux prédateurs pédophiles français arrêtés au Népal, au moins 8 victimes

Gargenville: appels au lynchage contre le pédophile remis en liberté

Le quinquagénaire entretenait une relation amoureuse avec une jeune adolescente.


Commentaires

-