Le rappeur Jul en garde à vue: appels de phares à la BAC, excès de vitesse, stupéfiants et arme

Le rappeur Jul en garde à vue: appels de phares à la BAC, excès de vitesse, stupéfiants et arme

Publié le :

Lundi 23 Octobre 2017 - 12:12

Mise à jour :

Lundi 23 Octobre 2017 - 12:19
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le rappeur marseillais Jul –Julien Marie de son vrai nom– a été placé en garde à vue dimanche dans la soirée. La BAC, à qui il faisait des appels de phare sur l'autoroute, l'a contrôlé en excès de vitesse et sous l'emprise du cannabis. Il transportait en outre un passager armé.

Sortie de route pour le rappeur Jul? L'artiste a en effet passé la nuit en garde à vue dimanche 22. Il a été arrêté à Marseille dans la soirée. La cause? Un excès de vitesse conséquent agrémenté d'une consommation de stupéfiants et du transport d'un passager armé.

Les faits se sont déroulés vers 21h. Jul circulait sur l'autoroute A50 au volant de sa rutilante Mercedes. Selon les premiers éléments connus, le conducteur –Jul donc– faisait des appels de phares pour pousser les voitures roulant devant lui à se rabattre, et pour cause: Jul roulait à la vitesse de 160km/h. Mauvaise idée: parmi les véhicules subissant les avertissements lumineux, il y avait un véhicule de la brigade anti-criminalité.

Les policiers ont donc contrôlé le véhicule du rappeur, sans savoir bien entendu qu'il était conduit par le plus gros vendeur de disque de l'année 2016 pour ce genre musical. Mais l'excès de vitesse allait rapidement s'alourdir d'autres éléments.

Le chanteur de 27 ans, Julien Marie de son vrai nom, avait en outre consommé du cannabis. De plus, il transportait avec lui un passager qui, lors du contrôle, a essayé de cacher une arme de poing –un calibre 9mm– qu'il détenait (avec un peu de résine de cannabis).

Les deux hommes ont été placés en garde à vue. Ils l'étaient encore ce lundi 23 au matin.

Jul n'en est pas à ses premiers déboires avec la justice même s'il est encore loin d'afficher un casier judiciaire nourri. Il avait déjà été entendu en mai dans le cadre d'une enquête préliminaire pour propos injurieux et atteinte à la vie privée, ayant cité par son nom un fonctionnaire de police dans l'une de ses chansons.

Jul a eu la mauvaise idée de faire des appels de phare à une voiture de la BAC.


Commentaires

-