Le terroriste de Lyon voulait faire monter le vote RN par son attentat

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le terroriste de Lyon voulait faire monter le vote RN par son attentat

Publié le 04/06/2019 à 09:38 - Mise à jour à 09:45
© JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Mohamed Hichem Medjoub, l’auteur présumé de l’attentat au colis piégé à Lyon le 24 mai, a été mis en examen vendredi 31. Face aux enquêteurs il a dit avoir perpétrer un attentat à la veille du scrutin européen pour de faire monter le vote en faveur du Rassemblement national.

Mohamed Hichem Medjoub, le responsable présumé de l'attentat de Lyon, a expliqué aux enquêteurs "s'être senti obligé de mener le djihad en France" après les bombardements de la coalition en Syrie contre les forces de l'organisation Etat islamique. Selon BFMTV, il a motivé son acte terroriste commis à la veille des élections européennes, vendredi 24 mai, dans le but de faire monter le vote de l'extrême droite. 

Comme l'explique la chaîne d'information en continu, le Rassemblement national est selon le suspect le seul parti "capable d'emmener un jour la France en guerre, et notamment contre l'Islam, ce qui affaiblirait de fait le pays". Des propos qui reprennent la propagande de certains djihadistes comme Omar Diaby, alias Omar Omsen, qui dirige une petite brigade de combattants français en Syrie, Firqatul Ghuraba.

Lire aussi - Attentat au colis piégé à Lyon: le suspect mis en examen et écroué

Mohamed Hichem Medjoub a également fait savoir qu'il n'était pas en contact avec des membres de l'EI bien qu'il est prêté allégeance au "calife" auto-proclamé du groupe Abou Bakr al-Baghdadi. "Concernant l'explosif utilisé, il raconte l'avoir fabriqué la nuit, dans sa cuisine, à l'abri des regards de sa famille, qui, selon lui, ne s'est jamais doutée de rien", note BFMTV. Il aurait choisi d'utiliser un explosif de faible puissance, de type TATP, car son objectif "n'était pas de tuer" mais de "semer la peur".

Traqué jusqu’à son arrestation à Lyon, ce jeune Algérien de 24 ans avait été mis en examen pour "tentative d’assassinats terroristes", "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "fabrication d’explosif en relation avec une entreprise terroriste" vendredi 31 mai. Il a été placé en détention provisoire.

Voir:

Attentat de Lyon: le suspect reconnaît avoir conçu le colis piégé

Colis piégé à Lyon: le suspect reconnaît avoir fait allégeance au groupe Etat islamique

Colis piégé à Lyon: le suspect serait passé aux aveux

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le terroriste de Lyon voulait faire monter le vote en faveur du Rassemblement national.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-