Le tigre de Seine-et-Marne repéré près de l'A4

Safari

Le tigre de Seine-et-Marne repéré près de l'A4

Publié le :

Vendredi 14 Novembre 2014 - 10:28

Mise à jour :

Vendredi 14 Novembre 2014 - 10:33
Le tigre, aperçu ces derniers jours en Seine-et-Marne, a été repéré ce vendredi matin près de l'autoroute A4. De nouveaux moyens ont été mis en œuvre pour capturer le félin.
©Capture d'écran FranceTV
PARTAGER :
-A +A

Le "grand félin", probablement un tigre, aperçu ces derniers jours en Seine-et-Marne continue de se déplacer. Ce vendredi matin, la préfecture de Seine-et-Marne a annoncé que des traces de l'animal avait été aperçu sur l'aire d'autoroute de Férrières-en-Brie, sur l'A4. Il aurait traversé au niveau du kilomètre 27 de l'autoroute. Une station service a été fermée de manière préventive.

En plus des risques de rencontre entre un homme et le tigre s'ajoute maintenant celui d'un accident de la route. La préfecture appelle donc les automobilistes circulant dans cette zone à la plus grande prudence.

Jusqu'ici le félin avait été repéré aux alentours de la commune de Chessy, une dizaine de kilomètres plus au nord en bordure du parc Eurodisney de Marne-la-Vallée. La zone de battue a donc été déplacée vers Férrières-en-Brie. Les recherches avaient pu reprendre ce vendredi à la levée du jour, mais les hommes, chiens et hélicoptères n'avaient encore rien donné. Des moyens militaires supplémentaires sont venus renforcer les effectifs.

Les autorités recommandent également d'éviter les promenades en forêt et à ceux qui apercevraient l'animal de composer au plus vite le 17.

D'après les traces laissées par le félin et la photographie lointaine qui en a été prise, les autorités pensent que le fameux félin est un tigre assez jeune. Une bête qui doit tout de même atteindre les 100 kilos. L'origine de cette bête reste pour l'instant un mystère puisqu'aucun cirque ni aucun zoo n'avait vendredi signalé l'évasion d'un félin. Une autre hypothèse est celle d'un animal de compagnie original, échappé ou relâché par son propriétaire. 

Policiers et maîtres-chiens étaient vendredi toujours à la recherche du félin.

Commentaires

-