Le voleur massacré par les clients d'une discothèque, 5 hommes mis en examen

Le voleur massacré par les clients d'une discothèque, 5 hommes mis en examen

Publié le :

Samedi 16 Juin 2018 - 11:35

Mise à jour :

Samedi 16 Juin 2018 - 11:36
©Morebyless/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le 1er avril à Rognac (Bouches-du-Rhône), les clients d'une discothèque avaient poursuivi puis rattrapé un voleur qui pillait les voitures du parking, et l'ont brutalement mis à mort sur le bord d'une route. Après deux mois d'enquête, les forces de l'ordre ont arrêté 12 personnes, et cinq ont été mises en examen.

Deux mois et demi après les faits, les enquêteurs pensent avoir identifié les auteurs du meurtre et le mobile. Cinq jeunes de plusieurs cités de Marseille ont été mis en examen pour homicide volontaire vendredi  15. Ils auraient massacré leur victime pour le "punir" d'un' série de vol qu'il veait de commettre.

Les faits se sont déroulés le 1er avril à Rognac dans les Bouches-du-Rhône. Un corps avait été découvert au bord d'une route à environ 150 mètres de la discothèque le Mix Club. La victome est identifiée. Originaire de Saint-Etienne, il avait été arrêté et remis aux vigiles de la discothèque après avoir été surpris en train de commettre des larcins dans les voitures garés à proximité. Il se serait soustrait à la surveillance de ses gardiens.

Que s'est-il passé ensuite? L'enquête s'oriente vers le scénario suivant: un groupe d'individus serait parti à la recherche du voleur, l'aurait rattrapé et l'aurait passé à tabac avant de lui porter plusieurs coups de couteau ayant entraîné la mort.

Lire aussi: Deux hommes recherchés pour le lynchage d'un Canadien au Pérou

Pour identifier les auteurs de ce lynchage, la brigade de recherches d'Istres appuyée par les gendarmes de Marseille a décortiqué des centaines d'heures de vidéosurveillance et d'interrogatoires des clients de l'établissement. Mercredi, 220 gendarmes et policiers ont finalement procédé à un vaste coup de filet. Douze hommes seront arrêtés, tous connus pour trafic de stupéfiants ou vol, cinq seront finalement mis en examen pour homicide volontaire, non assistance à personne en danger et violences en réunion. Les forces de l'ordre "profiteront" également de cette opération pour saisir plusieurs kilos de cannabis ou de résine, plusieurs grammes de cocaïne, ainsi qu'un pistolet automatique. L'enquête se poursuit.

La victime avait été tuée à coups de couteau (illustration).


Commentaires

-