Le voleur prétexte un achat pour essayer des voitures... et ne revient pas

Filou

Le voleur prétexte un achat pour essayer des voitures... et ne revient pas

Publié le :

Vendredi 27 Avril 2018 - 15:00

Mise à jour :

Vendredi 27 Avril 2018 - 15:14
Un jeune homme s'était fait une spécialité "d'emprunter" des véhicules à des garagistes au prétexte de vouloir les essayer avant d'acheter. Sauf qu'il ne les rendait jamais.
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Ni armes, ni violence et sans haine". Tel un Albert Spaggiari -de bas étage- un jeune homme originaire de Saint-Bardoux, dans la Drôme, s'était fait une spécialité de voler au culot des véhicules aux garagistes de sa région. Les gendarmes ont mis fin à son petit manège en l'arrêtant, mercredi 25, au volant justement d'une voiture "empruntée".

Le suspect âgé de 22 ans avait ainsi monté une arnaque bien rôdée, révèle France Bleu Drôme-Ardèche. Au prétexte de vouloir acheter une voiture, il demandait aux concessionnaires ou garagistes de la tester et partait tout simplement au volant de celle-ci. Sauf qu'il ne la ramenait jamais.

Pour se couvrir il fournissait des documents d'identité volés. Mais à défaut il n'hésitait pas à fournir les siens qui, bien que périmés, permettaient de prouver son identité.

Lire aussi: A 12 ans, il vole la carte bleue de ses parents et part à Bali

Il aurait sévit au moins trois fois en un mois, conservant à chaque fois un véhicule différent. C'est même au volant d'un de ceux-ci qu'il a été arrêté par les gendarmes de Tain-l'Hermitage, à une quinzaine de kilomètres de sa commune d'origine. Cerise sur le gâteau: il conduisait sans permis.

Et puisque la gène n'est visiblement pas dans le vocabulaire du jeune voleur, il a avoué d'autres arnaques et larcins: vol dans un hôtel, partir d'un autre hôtel sans payer, idem après avoir fait le plein...

Des "petits jeux" qui pourraient bien lui coûter cher, la "filouterie" (partir sans payer d'un hôtel par exemple) est punie de six mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende maximum, le vol de trois ans et 45.000 euros d'amende.

L'homme doit être présenté ce vendredi après-midi au tribunal de Valence en procédure de comparution immédiate.

Les gendarmes ont arrêté le voleur, qui a avoué, au volent d'une des voitures qu'il avait "empruntée".

Commentaires

-