Accusé de pédophilie avec sa compagne institutrice, le policier se suicide en prison

Geste fatal

Accusé de pédophilie avec sa compagne institutrice, le policier se suicide en prison

Publié le :

Jeudi 15 Février 2018 - 12:51

Mise à jour :

Jeudi 15 Février 2018 - 12:57
Un policier, mis en examen et placé en détention provisoire depuis septembre 2017, s'est donné la mort dans sa cellule. Il était soupçonné de détention d'images pédopornographiques et de tourisme sexuel en Asie du sud-est en compagnie de femme institutrice.
© Rémy GABALDA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le couple soupçonné de pédophilie avait été arrêté ensemble en septembre 2017. Mais la femme fera face seule aux suites judiciaires de l'enquête: un fonctionnaire de police âgé d'une quarnataine d'années et placé en détention provisoire s'est suicidé dans sa cellule de la prison d'Epinal. C'ets le journal La Voix du Nord qui dévoile l'information sans préciser ni la date du décès, ni la méthode utilisée pour se donner la mort.

Le couple de quadragénaires a été interpellé le 26 septembre dernier par les policiers de Lens (Pas-de-Calais) dans le cadre d'un signalement d'Europol. L'institutrice et le policier faisaient partie des cibles identifiées par l'organisation européenne étant détenteurs et diffuseurs d'images à caractère pédopornographique. Le duo était également un habitué des séjours au Cambodge et en Thaïlande et du recours, sur place, à des prostituées mineures.

Selon les informations connues au moment de l'arrestation, le policier avait conscience de ses déviances et aurait songé à se faire soigner avant son arrestation sans jamais franchir le pas.

Lire aussi: Soupçons de pédophilie: une institutrice et un policier arrêtés dans la région de Lens

Sa femme, qui exerce la profession d'institutrice dans une classe de CP de la commune de Duisans a affirmé aux enquêteurs n'avoir accompagné les fantasmes de son conjoint que par amour pour celui-ci, ce dont les enquêteurs sont loin d'être certains. Elle aurait reçu des messages et images pédopornographiques sur son lieu de travail.

La suspecte reste mise en examen et a été suspendue de l'Education nationale depuis son arrestation.

Le fonctionnaire de police s'est donné la mort.

Commentaires

-