Les dauphins continueront à se reproduire dans les parcs aquatiques, déception des associations

Les dauphins continueront à se reproduire dans les parcs aquatiques, déception des associations

Publié le :

Lundi 29 Janvier 2018 - 16:47

Mise à jour :

Lundi 29 Janvier 2018 - 16:55
Le conseil d'Etat a annulé ce lundi l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en captivité. Une déception pour les associations de protection des animaux mais une bonne nouvelle pour les delphinariums comme Marineland.
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Déception pour les associations de protection des animaux. Alors que le Conseil d'Etat s'était prononcé cet été en faveur d'un arrêté interdisant la reproduction des dauphins et orques dans les delphinariums, la plus haute juridiction administrative vient de faire machine arrière. Elle vient d'annoncer l'annulation de cet arrêté ministériel.

Signé par l'ex-ministre de l'Environnement en mai dernier, ce texte n'aurait donc pas respecté les exigences procédurales et aurait "été pris au terme d'une procédure irrégulière" selon le Conseil d'Etat. Il prévoyait initialement un "contrôle étroit de la reproduction des dauphins" mais avait été modifié au dernier moment en faveur d'une interdiction totale. Pour l'organisme, une nouvelle consultation publique aurait été "nécessaire".  Et ce, "compte tenu de l'importance et de l'ampleur des changements apportés au projet" et "eu égard à l'importance de la présence de grands dauphins pour la fréquentation des parcs".

Rapidement, les défenseurs de la cause animale se sont insurgés sur les réseaux sociaux, à commencer par la fondation Brigitte Bardot qui a estimé qu'avec "cette nouvelle reculade" la France était "plus que jamais la lanterne rouge de la protection animale en Europe". De leurs côtés, One Voice et 30 millions d'amis ont interpellé Nicolas Hulot afin qu'il propose rapidement un nouvel arrêté. Quant à L214, elle a déploré ce "retournement de situation".

A lire aussi - Maltraitance animale: les parcs aquatiques au cœur de scandales, quels risques pour les delphinariums?

Mais pour Pascal Picot, le directeur général de Marineland qui avait demandé au Conseil l'annulation de cet arrêté, il s'agit d'une "excellente nouvelle". "Il est important que les modifications significatives de la réglementation qui s’applique aux animaux que nous hébergeons soient basées sur des faits scientifiques et soient adoptées conformément aux exigences légales", a-t-il expliqué par le biais d'un communiqué.

A noter que certains pays tels que le Royaume-Uni et la Norvège, ont interdit les parcs à dauphins sur leur territoire.

La reproduction des dauphins en captivité ne sera finalement pas interdite.


Commentaires

-