Les enterrements des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly en question

Les enterrements des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly en question

Publié le :

Dimanche 18 Janvier 2015 - 12:06

Mise à jour :

Lundi 19 Janvier 2015 - 10:38
Saïd et Chérif Kouachi ont été inhumés vendredi 16 et samedi 17 à Reims et à Gennevilliers. Les maires des communes où ils résidaient ont dû accepter de leur ouvrir leurs cimetières. Le cas des obsèques d'Amedy Coulibaly n'avait pas encore été tranché dimanche.
©Ministère de l'Intérieur
PARTAGER :
-A +A

Chérif Kouachi, le plus jeune des frères auteurs du massacre de Charlie Hebdo, a été inhumé samedi 17, peu avant minuit, dans le cimetière de  Gennevilliers (Haut-de-Seine). L'enterrement a eu lieu dans "un calme olympien" selon la mairie de la ville, aucun proche du défunt n'ayant souhaité se déplacer. Son aîné et complice, Saïd Kouachi, avait été enterré la veille à Reims.

La question des obsèques des deux assassins était délicate. Aucun maire de France n'était en effet pressé d'accueillir la dépouille de terroristes dans le cimetière de sa ville. Cependant, la loi ne permet pas à un édile de refuser l'inhumation d'une personne si elle résidait dans sa commune, si elle y est morte ou encore si le caveau familial s'y trouve.

Le maire (PCF) de Gennevilliers, Patrice Leclerc a donc accepté que Chérif Kouachi soit enterré dans sa ville n'ayant pas "d'autre choix l'égal" car l'auteur de la tuerie vivait dans sa ville. Le maire avait cependant pu refuser que Saïd Kouachi, domicilié lui à Reims, repose aux côtés de son frère.

C'est donc à Reims qu'il a été enterré vendredi 16 malgré l'opposition très forte du maire UMP Arnaud Robinet :"Ce sont des jeunes qui voulaient partir au djihad, partir en Syrie, en Irak ou ailleurs eh bien qu'ils aillent se faire inhumer là où ils voulaient tant partir", avait t-il déclaré la veille des obsèques de Saïd Kouachi.

Les deux tombes sont anonymes, notamment pour éviter qu'elles deviennent un lieu de "pèlerinage" pour d'autres fanatiques.

La question des funérailles d'Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes n'avait ce dimanche matin toujours pas été tranchée. La maire de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), ou vivait le terroriste, a d'ores et déjà précisé que son cimetière ne disposait pas de carré musulman. Il pourrait être inhumé à Paris, où le Raid l'a abattu, ou au Mali, dont est originaire sa famille.

 

De gauche à droite, Saïd et Chérif Kouachi, tueurs de "Charlie Hebdo", et Amedy Coulibaly, auteur des meurtres de Montrouge et de la porte de Vincennes.


Commentaires

-