Les noms de 22.000 djihadistes remis par un ancien membre de Daech

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 10 mars 2016 - 11:01
Image
Un djihadiste de l'Etat islamique.
Crédits
©Reuters
"Cette organisation est une escroquerie, ce n'est pas l'islam", a déclaré l'homme qui a remis la liste à Sky News
©Reuters
Un homme se présentant comme un déserteur de l'Etat islamique a remis à Sky News ce qu'il dit être une liste de 22.000 membres de l'organisation terroriste. Celle-ci n'a pas encore été authentifiée mais représenterait le cas échéant une fuite d'informations sans précédent.

Les documents restent à prendre avec beaucoup de précautions. Toujours est-il qu'ils pourraient représenter une arme contre l'Etat islamique (Daech). Un homme, se présentant comme un ancien membre déçu de l'organisation terroriste, a remis à la chaîne britannique Sky News une liste de 22.000 noms censés être ceux de membres de Daech.

Ces fichiers comprennent également de nombreuses informations relatives à chacun de ces djihadistes présumés comme leurs adresses ou numéros de téléphone. Il s'agirait de "formulaires" que fait remplir l'organisation à ses recrues et qui précisent entre autres le groupe sanguin, le nom de jeune fille de la mère ou encore le "niveau de compréhension de la charia"-la loi islamique- de ces membres issus de 55 pays différents.

Parmi ces 20.000 noms, on retrouve ceux de djihadistes déjà connus, mais aussi ceux de personnes dont les liens avec l'Etat islamique n'ont pas été établis et qui se trouveraient au Maghreb et au Moyen-Orient mais aussi en Amérique du Nord et en Europe occidentale selon Sky News.

Si l'authenticité de cette liste se confirmait, elle constituerait la plus grosse fuite d'informations sur Daech. Sky News dit avoir transmis le document aux autorités britanniques, lesquelles n'ont pas encore réagi officiellement, alors que certains connaisseurs de l'organisation terroriste doutent de l'authenticité du document.

L'homme qui a remis ces documents à la chaîne britannique s'est présenté comme Abou Hamed, un ancien combattant de l'armée syrienne libre (opposants à Bachar al-Assad) qui a rejoint Daech avant d'y constater l'"effondrement des principes islamiques auxquels il croit" et s'est réfugié en Turquie. "Cette organisation est une escroquerie, ce n'est pas l'islam", déclare-t-il, masqué, dans une vidéo.