L'Etat condamné à verser 500 euros à Salah Abdeslam

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'Etat condamné à verser 500 euros à Salah Abdeslam

Publié le 08/07/2019 à 10:55 - Mise à jour à 11:03
© DSK / POLICE NATIONALE/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le tribunal administratif de Versailles a jugé que les conditions de détention de Salah Abdeslam étaient illégales et a condamné l'Etat français à lui verser la somme de 500 euros. Condamnation qui date de 2017. Le terroriste a refusé l'argent.

L'Etat français a été condamné à verser 500 euros à Salah Abdeslam en 2017 pour des conditions de détention illégales.

Le seul terroriste des attentats de Paris le 13 novembre 2015 encore en vie est en prison depuis avril 2016. Me Franck Berton, son ancien avocat, avait souligné le caractère illégal de la mise sous surveillance 24h/24 de son client.

Une loi avait finalement été adoptée permettant de surveiller, via plusieurs caméras placées dans sa cellule, en permanence le détenu. Mais l'Etat a bien été condamné pour les conditions de détention courant sur la période où il n'existait aucun texte législatif à ce sujet.

Lire aussi: Perpétuité réelle - Salah Abdeslam peut-il être condamné "à vie" en France?

Cette condamnation remonte à l'année 2017 et a été prononcée par le tribunal administratif de Versailles, comme le révèle Esla Vigoureux, journaliste de L'Obs, dans son livre Le Journal de Franck Berton.

Une fois l'amende infligée, l'administration pénitentiaire avait alors contacté Me Franck Berton afin d'obtenir les coordonnées bancaires de Salah Abdeslam et procéder au virement. Mais ce dernier avait refusé de toucher l'argent.

Voir aussi:

"Allah Akbar! Je connais Abdeslam": il menace de faire sauter Disneyland Paris

Attentats du 13 novembre: Salah Abdeslam se justifie face au juge

Salah Abdeslam: son frère Mohamed cerveau d'un braquage à Molenbeek

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


L'Etat français a été condamné à verser 500 euros à Salah Abdeslam pour cause de conditions de détention illégales.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-