L'Etat Islamique revendique une attaque en Israël

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'Etat Islamique revendique une attaque en Israël

Publié le 04/07/2015 à 11:12 - Mise à jour à 11:20
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): B. Azaïs

-A +A

Une branche égyptienne de Daesch (Etat islamique), anciennement surnommée Ansar Beït al-Maqdess, a revendiqué le tir de trois roquettes sur le sud de l’Israël, depuis le Sinaï en Egypte.

Il s’agirait de la première attaque contre l’Israël perpétrée par le groupe terroriste Etat Islamique (EI). Le 3 juillet dernier, une branche égyptienne de Daesch, anciennement surnommée Ansar Beït al-Maqdess, a tiré trois roquettes sur le sud de l’Israël, depuis le Sinaï en Egypte. "Des roquettes tirées à partir du Sinaï ont atteint le sud d'Israël sans faire ni victime ni provoquer de dégât matériel", a affirmé un porte-parole militaire israélien. L’attaque a été revendiquée par le groupe affilié à l’Etat Islamique qui a indiqué dans un communiqué avoir tiré "trois roquettes Grad sur les (positions) juives en Palestine occupée", en représaille du soutien apporté par Israël à l’armée égyptienne lorsque celle-ci a lancé un assaut contre le groupe.

En effet, la branche égyptienne de l’Etat Islamique a lancé une série d’attentats le 1er juillet dernier contre des points militaires dans le nord du Sinaï et provoqué des affrontements entre soldats et combattants terroristes. Cette attaque survient après les attentats survenus au Koweït et en Tunisie le 25 juin dernier. Tous deux revendiqués par l’Etat Islamique.

Celui qui a marqué la station balnéaire de Sousse, 3 mois seulement après l’attaque du musée du Bardo en mars dernier, a coûté la vie à 39 personnes dont 30 britanniques. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière de l’histoire du pays. Le premier ministre tunisien Habib Essid a d’ailleurs reconnu à la BBC vendredi 3, que les forces de police tunisiennes avaient tardé à intervenir. "Le temps de la réaction, là est le problème", a-t-il déclaré. Sans donner davantage de précisions, Habib Essid a indiqué que les autorités avaient été "bloquées partout". "Nous sommes vraiment désolés pour ce qui s’est passé".
 

Auteur(s): B. Azaïs


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des véhicules détruits en Israël.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-