Licencié pour avoir mangé une banane: E-Leclerc et le salarié ont trouvé un accord

Licencié pour avoir mangé une banane: E-Leclerc et le salarié ont trouvé un accord

Publié le :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 10:49

Mise à jour :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:03
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour mettre fin au litige qui les lie, la direction du centre E-Leclerc de Trélissac et un employé licencié ont trouvé un accord dont le contenu reste confidentiel. Le jeune homme de 21 ans a été licencié en 2016 pour faute grave après avoir mangé une banane dans la réserve de l'enseigne.

L'affaire n'ira pas plus loin. Soupçonné d'avoir volé une banane dans la réserve d'un magasin E-Leclerc et de l'avoir mangée sur place, un salarié de 21 ans a été licencié en 2016 pour faute grave. En désaccord avec cette décision, le jeune homme nommé Rafaël Beauvieux avait donc rapidement contesté.

Finalement, plus d'un an après les faits et d'après les informations rapportées ce vendredi 15 par France Bleu, la direction de l'enseigne de Trélissac et les avocats de la victime se sont mis d'accord jeudi 14 alors que l'affaire était une nouvelle fois devant le conseil des prud'hommes de Périgueux (Dordogne). Le litige entre les deux parties pourrait donc prendre fin très rapidement grâce à ce compromis dont le contenu est resté confidentiel: en effet, la victime et l'employeur n'ont pas souhaité dévoiler les termes de leur accord. Le collège des conseillers prud'homaux rendra son délibéré le 18 janvier à 14h. 

Pour rappel, cette affaire avait fait grand bruit et nombreux sont les internautes qui avaient fait part de leur colère sur les réseaux sociaux. A l'époque, Rafaël Beauvieux avait pris la parole dans les médias expliquant son incompréhension face à cette situation. "Je me suis retrouvé au chômage du jour au lendemain en fin d'année. Je faisais très bien mon travail, je n'avais eu aucun reproche de la part de mon chef et aucune sanction. Je ne comprends pas du tout", avait-il notamment confié au micro de Franceinfo.

A lire aussi - Dordogne: un salarié de E.Leclerc licencié pour avoir mangé une banane 

Mais pour la direction, ces erreurs n'étaient ni pardonnables ni excusables. "C'est une question de principe. A partir du moment où il y a un règlement intérieur affiché dans les locaux extrêmement précis il doit être respecté par tout le monde. Que ce soit une banane, un manteau ou autre chose, c'est un vol. Consommer dans les réserves est interdit. La société en faisait une question de principe", avait de son côté déclaré Pascale Gauclère, l'avocate du groupe.

Mais l'histoire ne s'était pas arrêtée là puisque Rafaël Beauvieux a toujours nié le vol depuis les faits. "On ne sanctionne pas par un licenciement pour faute grave quelqu'un qui mange un bien lui appartenant. Mon client avait en plus la nécessité de manger cette banane pour éviter l'hypoglycémie", avait-elle ajouté. 

Le salarié licencié pour avoir mangé une banane dans la réserve d'un magasin E-Leclerc a trouvé un accord avec la direction de l'enseigne.


Commentaires

-