Lille: des violences de l'ultra-droite contre des étudiants

Bagarres

Lille: des violences de l'ultra-droite contre des étudiants

Publié le :

Mercredi 28 Mars 2018 - 15:38

Mise à jour :

Mercredi 28 Mars 2018 - 15:56
Des affrontements ont eu lieu devant la fac de droit de Lille lundi entre des membres d'un groupuscule d'extrême droite et des militants antifascistes. "Les menaces et violences d’une poignée d’identitaires contre les étudiants de la fac de droit hier soir sont intolérables et doivent être sanctionnées", a fait savoir Martine Aubry.
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après le passage à tabac d'étudiants grévistes dans un amphi de la fac de droit de Montpellier par un commando cagoulé jeudi 22, de nouvelles violences ont eu lieu contre des étudiants à Lille, lundi 26 au soir, vers 20h30. Une violente bagarre a éclaté devant la fac de droit, dans le quartier Moulins, en marge d’une assemblée générale d’étudiants organisée à l’intérieur de l’établissement, contre les réformes Macron et les violences de Montpellier.

"Les menaces et violences d’une poignée d’identitaires contre les étudiants de la fac de droit hier soir sont intolérables et doivent être sanctionnées. J’apporte tout mon soutien aux étudiants de Lille comme à ceux de Montpellier", a tweeté Martine Aubry, la maire de Lille. De son côté Le député du Nord Adrien Quatennens (La France Insoumise) a aussi dénoncé "l’ambiance suffocante, lundi soir, à la fac de Lille 2 où des étudiants qui participaient à une assemblée générale ont été violemment agressés. L’escalade de la violence sur les lieux d’études est insupportable. Les agresseurs doivent être poursuivis et arrêtés".

Voir: Tensions à la fac de Montpellier: un professeur ne nie pas avoir porté des coups

Une étudiant aurait en effet été agressé par des militants d'extrême droite sur le parvis de la faculté de Lille 2. Selon l'Action antifasciste Nord-Pas-de-Calais, c'est groupuscule "Génération Identitaire Flandre Artois Hainaut (qui) a tenté d'attaquer les étudiants de Lille 2 qui occupent leur université contre la sélection à l'entrée en licence".

Lire aussi - "J'ai cru mourir": à Montpellier, le traumatisme vivace du coup de force à la fac de droit 

Vers 18h30 de brèves échauffourées ont également eu lieu, visiblement entre des antifascistes et des militants d'ultra-droite, déclenchant le déploiement de forces de l'ordre que les premiers accusent d'avoir protégé les seconds. La préfecture du Nord a confirmé l’intervention de policiers tout en indiquant qu’il n’y avait eu "ni heurt, ni blessé" au moment où les forces de l’ordre sont arrivées. 

Une manifestation doit avoir lieu ce mercredi 28 mars après-midi dans le centre-ville de Lille, notamment "contre les interventions policières et fascistes sur les campus universitaires".

A Montpellier, l'identité des individus cagoulés qui s'en sont pris à des étudiants reste à déterminer. Toujours est-il que sur certains sites affiliés à l'ultra-droite, on se félicite de ces violences commises contre "des gauchistes". Les contributeurs de ces plateformes ont d'ailleurs désigné des membres du GUD (Groupe Union Défense), groupe d’extrême-droite particulièrement violent (et officiellement dissous) comme faisant partie des agresseurs.

Des militants de la droite identitaires ont affrontés des antifascistes lundi soir à Lille.

Commentaires

-