Lille: le pot de départ du cheminot pris pour un attentat

Lille: le pot de départ du cheminot pris pour un attentat

Publié le :

Samedi 08 Juin 2019 - 17:38

Mise à jour :

Samedi 08 Juin 2019 - 17:46
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une série d'explosions a créé un mouvement de panique ce samedi 8 au matin en gare de Lille Flandres. Ce qui a été pris pour un attentat était en fait un pot de départ en retraite d'un cheminot.

Insolite diront certains, mais l'incident a fait une peur bleue à certains voyageurs qui se trouvaient ce samedi matin en gare de Lille Flandres, et même provoqué un mouvement de panique. Beaucoup ont en effet pensé à un attentat quand plusieurs détonations ont retenti.

"Tout le monde s’est mis à courir à toute vitesse", " les gens criaient, les enfants étaient paniqués", " quand, en plus des explosions, on a entendu le klaxon deux tons d’un train, on s’est vraiment dit que quelque chose n’allait pas", relatent des témoins interrogés par La Voix du NordL'inquiétude a duré d'autant plus longtemps que l'annonce visant à rassurer les voyageurs n'a pas été entendue dans le vacarme ambiant, précise le quotidien local. 

Voir: Ivre, un cheminot lance une alerte à la bombe pour ne pas rater son train

Les militaires de l'opération Sentinelle en patrouille se sont mis à la recherche de l'origine des déflagrations, mais on était loin de l'attaque terroriste. Il s'agissait en effet de pétards, tirés par un groupe de cheminots pour le départ à la retraite de l'un d'entre eux. Une petite troupe s'était assemblée pour l'accueillir alors qu'il arrivait en TGV, coiffé d'un chapeau fantaisiste et saluant son comité d'accueil par la fenêtre, rapporte le quotidien.

Un petit garçon a dû être examiné par le Samu par précaution, mais le mouvement de panique n'a pas fait de blessé sérieux. Ce qui n'a pas calmé la colère de certains usagers face à un comportemet jugé irresponsable des cheminots. 

"Ce qui s’est passé est regrettable et n’aurait jamais dû se produire. Il y aura une enquête interne pour savoir qui a placé ces pétards, et nous rappellerons à tous des règles évidentes", a fait savoir la SNCF.

Lire aussi:

Après les fausses rumeurs d'enlèvement, une nuit de "chasse aux Roms" en Ile-de-France

Les pétards lancés pour le pot de départ d'un cheminot ont fait croire à un attentat.


Commentaires

-