Limay (Yvelines): le port du jogging interdit dans un lycée, élèves et parents s'indignent

Limay (Yvelines): le port du jogging interdit dans un lycée, élèves et parents s'indignent

Publié le :

Lundi 10 Octobre 2016 - 17:08

Mise à jour :

Lundi 10 Octobre 2016 - 17:14
©Philippe Merle/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le jogging peut-il être considéré comme une tenue qui ne serait pas convenable? Oui, semble estimer la proviseure d'un lycée des Yvelines, qui vient d'interdire le port de ce pantalon à ses élèves en dehors des cours de sport sous peine de sanctions. Au grand dam des élèves comme des parents.

La nouvelle interpelle. La proviseure du lycée Condorcet de Limay, dans les Yvelines, a décidé d'interdire à ses élèves le port du jogging, rapporte ce lundi 10 Le Parisien. Le quotidien, qui s'est rendu sur place, précise que la mesure figure bien au règlement de l'établissement depuis la rentrée de cette année. Des parents s'insurgent toutefois contre une mesure jugée "liberticide".

"Le port du jogging est interdit", mentionne ainsi le règlement du lycée Condorcet. "Une copine s'est présentée en jogging alors qu'elle avait cours de sport le matin, elle a été collée", confirme de son côté une élève de seconde de l'établissement, citée par Le Parisien, qui assure également que la consigne semble respectée. Il faut dire qu'une après-midi de retenue est prévue pour tout manquement.

Disproportionné? Oui, selon des élèves. A l'image de Benjamin qui estime: "on doit pouvoir s'habiller comme on veut à l'école tant qu'on n'exagère pas". Certains parents aussi fulminent. "Sur le fond, ce texte va à l'encontre de la liberté des élèves. Je comprends certaines interdictions dans les établissements scolaires, mais là, non!", dénonce ainsi Bouchra En-Nadi dont la fille, scolarisée en 1ère S à Condorcet, a été sanctionnée pour port du pantalon prohibé. Tout un dénonçant par ailleurs une application "inégalitaire" de la mesure, la maman prévient: "mon enfant continuera à s'habiller à sa guise, sous réserve que sa tenue soit correcte et décente et sans aucun signe ostentatoire religieux".

Ni la direction du lycée ni l'académie n'ont souhaité réagir, mais la direction académique aurait toutefois été saisie du dossier et des "évolutions seraient envisagées", avance Le Parisien. Affaire à suivre.

 

"Mon enfant continuera à s'habiller à sa guise, sous réserve que sa tenue soit correcte et décente", prévient une mère dont la fille a été sanctionnée pour port de jogging au lycée.


Commentaires

-