Limitation de vitesse à 80 km/h: 40 millions d'automobilistes demande le retrait de la mesure

Une réforme qui ne passe pas

Limitation de vitesse à 80 km/h: 40 millions d'automobilistes demande le retrait de la mesure

Publié le :

Mercredi 14 Février 2018 - 08:41

Mise à jour :

Mercredi 14 Février 2018 - 08:46
Alors que le gouvernement a récemment abaissé de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens, 40 millions d'automobilistes a demandé mardi le retrait de cette réforme. Dans un communiqué, l'association a contesté les résultats d'une expérimentation menée par le gouvernement.
©Sebastien Bozon/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Non c'est non. Alors que le gouvernement a récemment abaissé de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens, 40 millions d'automobilistes a demandé le retrait de cette réforme. Dans un communiqué publié mardi 13, l'association a assuré que la réduction de la vitesse ne permettait pas de réduire la mortalité routière, contestant les résultats d'une expérimentation menée par le gouvernement.

Entre juillet 2015 et juin 2017, la vitesse a été baissée à 80 km/h sur trois tronçons de route: sur la RN 57 entre Vesoul et Rioz, sur la RN 151 entre Auxerre et La Charité-sur-Loire et sur la RN 7 entre Crozes et Hermitage-Valence. Seulement voilà: aucun bilan écrit n'a jamais été dévoilé par le gouvernement. Le Premier ministre avait seulement déclaré le 9 janvier dernier que "l’accidentalité (avait) diminué durant l’expérimentation", évoquant une baisse de 25% des accidents et de 50% de tués.

Par conséquent, l'association a dont décidé de dresser ses propres conclusions en s'appuyant sur les fichiers BAAC des années 2015 et 2016 qui recensent les accidents de la route en France. Et les résultats ont été sans appel: 40 millions d'automobilistes dit avoir relevé une "augmentation de 10 %" de l’accidentalité sur les tronçons de routes concernés entre 2012 et 2016 et non une diminution des accidents.

Lire aussi - Vitesse à 80 km/h: des sénateurs demandent à Philippe de suspendre l'application

Ainsi, selon l'association, le seul argument en faveur de la baisse généralisée de la limitation de vitesse sur l’ensemble du réseau routier secondaire français consiste donc en "une formule mathématique archaïque, héritée de la Suède des années 1970, selon laquelle une réduction de 1% de la vitesse permettrait une réduction de 4% de l’accidentalité". Elle a donc demandé à l'exécutif de renoncer à la mesure de généralisation des 80 km/h.

Selon le gouvernement, cette mesure vise à faire reculer le nombre de morts sur les routes, reparti à la hausse (3.477 tués en 2016) depuis le plus bas historique de 2013 (3.268). A noter que les routes à double sens hors agglomération ont concentré 55% des accidents mortels (1.911 tués) en 2016.

L’association 40 millions d'automobilistes a demandé le retrait de la mesure abaissant la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

Commentaires

-