Loire: un an ferme pour une mère qui avait agressé l'enseignante de sa fille

Justice

Loire: un an ferme pour une mère qui avait agressé l'enseignante de sa fille

Publié le :

Mercredi 07 Mars 2018 - 14:49

Mise à jour :

Mercredi 07 Mars 2018 - 14:54
Une mère de famille de 28 ans a écopé de 12 mois de prison ferme mardi, suite à l'agression de la maîtresse d'école de sa fille, à Mably (dans la Loire) en mars 2017.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme, mère de famille de cinq enfants, a été condamnée mardi 6 par le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) à 18 mois de prison dont 12 ferme, pour avoir agressé la directrice de l'école de sa fille, à Mably, en mars 2017.

Le procureur avait requis 12 mois de prison dont six ferme. La peine appliquée est donc bien plus lourde qu'attendue.

Si le tribunal a été extrêmement sévère, c'est que jusqu'au bout cette femme a, selon Le Progrès, contesté la version des faits relatée par plusieurs témoins, expliquant que l'enseignante l'avait aussi frappée.

Lire aussi: Grasse - une enseignante tabassée par trois mères pour avoir réprimandé une élève

"Votre fille a dit devant le médecin qu’elle a menti, il serait temps d’arrêter de l’instrumentaliser. Il faut être sérieux! Tous les témoins contestent ce que vous dites", a même crié le président de l'audience Fabien Sartre-Andrade Dos Santos.

La peine appliquée a été jugée "totalement disproportionnée" par l'avocat de l'accusée, dont le casier judiciaire était vierge avant cette agression.

Lire aussi: enseignante agressée à Marseille - la grande sœur de la collégienne prend sa défense

Les faits remontent donc au 23 mars 2017. Le père récupère sa fille de cinq ans à l'école des Tuileries à Mably. L'enfant a une éraflure sur le visage. Il accuse alors immédiatement sa maîtresse de l'avoir frappée. Ce qu'elle conteste. Le lendemain, c'est la mère, Elizabeta Elmaz, qui revient à la charge et s'en prend physiquement à l'enseignante, lui tirant les cheveux et lui infligeant plusieurs gifles.

C'est le père d'un autre enfant qui a mis fin aux violences, qui se sont déroulées devant des dizaines de témoins: élèves, parents d'élèves, enseignants et autres personnels encadrants.

Une mère de famille de 28 ans a écopé de 18 mois de prison dont 12 ferme pour avoir agressé la maîtresse d'école de sa fille.

Commentaires

-