Lorient: venus secourir un papy, les pompiers découvrent un arsenal

Lorient: venus secourir un papy, les pompiers découvrent un arsenal

Publié le :

Vendredi 03 Avril 2015 - 15:30

Mise à jour :

Vendredi 03 Avril 2015 - 15:43
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Intervenus pour secourir un octogénaire de Lorient (Morbihan), il y a une quinzaine de jours, les pompiers ont découvert chez l'homme des dizaines d'armes et des centaines de munitions. La police, assistée de démineurs, a évacué l'ensemble de l'arsenal jeudi 2.

Des dizaines d'armes et des centaines de kilos de munitions: l'octogénaire sans histoire vivait au milieu d'un arsenal digne d'une armurerie. Cette découverte a été faite fortuitement par les pompiers de Lorient (Morbihan) il y a une quinzaine de jours, selon Ouest France qui révèle l'information.

Il y a environ deux semaines le vieil homme de 81 ans appelle les secours car il s'est fracturé le col du fémur en chutant. En entrant chez lui, les pompiers sont dans un premier temps choqués par la quantité d'immondices, déchets alimentaires, détritus et autres bouteilles vides, si nombreux qu'ils compliquent même l'accès à la petite maison pourtant d'aspect soigné vu de l'extérieur.

Mais très vite, ils découvrent également des armes. Beaucoup d'armes. Fusils à pompe, pistolets de toutes sortes, carabines à lunette… ce retraité de l'armée entassait un arsenal incroyable. "Il a stocké (les armes) au fil des années. Il ne s'en servait vraisemblablement pas", précise un officier de police judicaire qui a assisté à l'évacuation de ce stock par les plongeurs démineurs de Brest, jeudi 2, et cité par Ouest France. Au total, les forces de l'ordre ont saisi une quarantaine d'armes et 400 kilos de munitions, qui ont été détruits.

"Le stockage a dû commencer il y a une cinquantaine d'années, vu les catégories de munition. Ce ne sont pas des armes de collection, mais de tir de loisir. Il rechargeait lui-même ses munitions", détaille un démineur. Une surprise pour le voisinage, qui n'aurait jamais imaginé que ce paisible retraité, qui ne sortait pour ainsi dire jamais de chez lui, cachait un tel secret.

Le parquet va décider par la suite s'il engage des poursuites contre l'octogénaire, qui est actuellement hospitalisé.

 

 

L'octogénaire est un ancien militaire qui aurait accumulé les armes au fil des années (photo d'illustration).


Commentaires

-