Lors de l'enterrement de sa mère, il découvre que ce n'est pas le bon corps

Lors de l'enterrement de sa mère, il découvre que ce n'est pas le bon corps

Publié le :

Lundi 15 Avril 2019 - 17:12

Mise à jour :

Lundi 15 Avril 2019 - 17:33
©Alfred/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme a découvert en janvier dernier juste avant l'enterrement de sa mère que le corps dans le cercueil n'était pas le bon. Il a porté plainte contre l'hôpital et les pompes funèbres.

Les questions demeurent nombreuses près de trois mois après les faits, mais le fils de la défunte a décidé de porter plainte. Un homme habitant dans l'Allier a décidé d'attaquer l'hôpital privé dans lequel sa mère est décédée en janvier dernier ainsi que l'entreprise de pompes funèbres.

Le plaignant est d'autant plus choqué qu'il a failli ne pas découvrir cette erreur. Probablement éprouvé par le décès, il n'a d'abord pas regardé le visage de la défunte peu avant l'enterrement. Mais il a remarqué qu'elle ne portait pas les vêtements qu'il avait fournis aux pompes funèbres.

Voir: Cagnes-Sur-Mer - le cortège funéraire est verbalisé pendant les obsèques

Sur le moment "je me pose 25.000 questions : qui est cette personne, où est ma mère?" a témoigné le fils de la défunte à La Montagne. Il a finalement pu récupérer le corps mais les funérailles ont été retardées. Le directeur de l'hôpital a précisé que l'autre corps a été identifié mais que la famille n'a pas été prévenue dans la mesure où l'enterrement avait, là, déjà eu lieu.

"Les défunts sont doublement identifiés. Avec un bracelet et avec une étiquette sur le tiroir dans la chambre funéraire. Quand l’ambulancier arrive, on lui donne la clef, il identifie la personne et repart avec. Ce jour-là, il a ouvert le tiroir d’à-côté et n’a pas identifié convenablement la personne à prendre en charge".

Une version dont doute le fils de la défunte. Le trajet des deux corps ne semble pas encore établi, et l'action en justice pourrait permettre d'établir la vérité et les responsabilités.

Lire aussi:

Verdun: la venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement

Deux corps ont été confondus en janvier dernier dans l'Allier.


Commentaires

-