Lot-et-Garonne: des frelons attaquent un groupe de randonneurs

Piqués à plusieurs reprises

Lot-et-Garonne: des frelons attaquent un groupe de randonneurs

Publié le :

Lundi 17 Octobre 2016 - 17:29

Mise à jour :

Lundi 17 Octobre 2016 - 17:39
Un groupe de randonneurs a été attaqué par ce qui semble être des frelons, dimanche dans le Lot-et-Garonne. Une quinzaine de personnes ont été piquées et deux d'entre elles hospitalisées. Leurs jours ne sont cependant pas en danger.
©RickyWright/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Européens ou asiatiques? Des frelons ont attaqué un groupe de randonneurs dimanche 16 dans le Lot-et-Garonne. Une mésaventure qui a entraîné la mobilisation de plusieurs véhicules de secours ainsi que l'hospitalisation de deux personnes.

Dans son malheur, ce groupe de randonneurs a eu de la chance que le directeur adjoint des sapeurs-pompiers du Lot-et-Garonne se soit trouvé parmi eux. Ils marchaient à proximité de la commune de Foulayronnes, près d'Agen, lorsque les insectes les ont attaqué.

Une quinzaine de personnes ont été piquées parmi lesquelles un enfant de 12 ans. Trois véhicules de pompiers et une ambulance ont été dépêchés sur place. Deux victimes, âgées de 41 et 62 ans, ont dû être hospitalisées à l'hôpital d'Agen, la plus touchée ayant été piquée à cinq reprises. Leurs jours ne sont pas en danger.

Il n'était pas encore certain dimanche qu'il ne s'agisse pas d'un nid de guêpe, les réactions importantes à de multiples piqûres d'hyménoptères (vomissements, maux de têtes, vertiges, malaises...) étant les mêmes qu'il s'agissent de guêpes, d'abeilles ou de frelons. La piqûre de frelon est cependant plus douloureuse car son long dard lui permet d'injecter le venin directement dans les vaisseaux. En cas d'allergie, une piqûre suffit à déclencher une urgence vitale. Dans le cas contraire, une vingtaine de piqûres chez l'adulte et quatre ou cinq chez l'enfant entraînent un tel risque.

La question s'est également posée de savoir s'il s'agissait de frelons européens ou asiatiques. Ces derniers ne sont pas plus dangereux mais sont en revanche une espèce invasive contre laquelle luttent les autorités. Le nid incriminé se trouvait enterré au niveau d'une souche d'arbre, la piste de cet invité indésirable semble donc écartée, celui-ci préférant s'établir en hauteur.

Les frelons ne sont pas naturellement agressifs, mais le bruit ou les vibrations provoquées par les randonneurs qui passaient à proximité ont pu leur donner l'impression d'être attaqués et provoquer leur réaction.

 

 

 

Le frelon européen est le principal suspect de cette attaque contre des randonneurs.

Commentaires

-