Lot-et-Garonne: un jeune garçon de 11 ans meurt après une course scolaire

Lot-et-Garonne: un jeune garçon de 11 ans meurt après une course scolaire

Publié le :

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:36

Mise à jour :

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:44
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune garçon de 11 ans, élève en 6e au collège de Marmande, est décédé lundi après-midi après avoir fait un malaise lors d'un cross, organisé par son établissement scolaire. Il a fait un malaise et s'est rapidement retrouvé en arrêt cardio-respiratoire. L'intervention rapide des secours n'a pas permis de lui sauver la vie.

La mort est si soudaine et inattendue que tous les habitants de Marmande sont encore sous le choc, deux jours après. Un jeune garçon de 11 ans, élève en 6e au collège de la ville (qui se situe dans le Lot-et-Garonne mais à environ 90 kilomètres de Bordeaux), est décédé brutalement lundi 20 après-midi après avoir fait un malaise lors d'un cross organisé par son établissement scolaire.

Cet événement sportif, qui est une tradition annuelle du collège, comprenait plusieurs courses à pied avec différentes catégories d'âge selon La Dépêche du Midi, qui rapporte les faits. L'infirmière de l'établissement était sur place pour superviser le cross en cas de blessures ou autres incidents. Elle a utilisé un défibrillateur mais n'a pas réussi à ranimer le garçon, qui était en arrêt cardio-respiratoire. Alors les pompiers et les médecins du Smur sont venus l'aider.

Voir aussi: Montréal: un enfant de 3 ans revient à la vie après 30 minutes d'arrêt cardiaque

Après une demi-heure, le cœur de l'adolescent est reparti et il a été évacué vers le centre hospitalier de Marmande. Dans un état critique à son arrivée, il est mort quelques minutes après, avant que les médecins ne puissent le transférer sur Bordeaux.

Les gendarmes et le maire de la ville se sont rendus sur le site du cross et une cellule psychologique a été immédiatement ouverte pour prendre en charge les enfants, professeurs ou autres membres du personnel encadrant, qui en ressentiraient le besoin.

Toujours selon La Dépêche du Midi, aucune suite policière ou judiciaire ne devrait être donnée à ce drame, étant donné le caractère imprévisible de cet accident.

Malgré l'intervention rapide de l'infirmière du collège, puis des pompiers et du Smur, le jeune garçon est décédé quelques minutes après son hospitalisation. (Illustration)


Commentaires

-