Lot: l'un des pédophiles les plus recherchés d'Europe arrêté par hasard, il a glissé sur une plaque de verglas

Lot: l'un des pédophiles les plus recherchés d'Europe arrêté par hasard, il a glissé sur une plaque de verglas

Publié le :

Vendredi 13 Janvier 2017 - 11:22

Mise à jour :

Vendredi 13 Janvier 2017 - 11:37
Un Britannique de 43 ans, qui échappait à toutes les polices d'Europe qui le recherchaient pour des faits de pédophilie, a été retrouvé dans une petite commune du Lot. Il a en effet eu un accident à cause du verglas, et n'a pu cacher sa véritable identité.
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les enquêteurs ont parfois besoin d’un coup de pouce du destin pour avancer dans leurs investigations. Mais ce qui s’est passé dimanche 8 sur une petite route du Lot tient du miracle. Stephen Carruthers, 43 ans, un Britannique qui est l’un des pédophiles les plus recherchés d’Europe a en effet été arrêté dans ce département rural de la région Occitanie, par hasard, alors qu’il parvenait à échapper à un mandat d’arrêt européen depuis plus d'un an.

Mais dimanche, au petit matin, ce prédateur sexuel chez qui plus de 5.000 fichiers pédopornographiques ont été saisis –certains montrant des clichés insoutenables d’actes sexuels avec des enfants– a commis une erreur. Il a glissé sur une plaque de verglas sur la commune de Pontcirq. Victime d’un accident de la circulation et blessé, il a été transporté à l’hôpital de Cahors par les pompiers. La police, en contrôlant son passeport dans le cadre d’une procédure de routine pour prévenir sa famille, a eu la surprise de réaliser que l’homme était recherché par toutes les polices d’Europe.

Arrêté en mars 2014 au Royaume-Uni, l’homme avait en effet été laissé en liberté dans l’attente de son procès, sous contrôle judiciaire. Il a réussi malgré tout à se soustraire à cette surveillance, et à quitter le pays. Si son parcours n’est pas encore connu avec certitude, il était locataire –sous un faux nom– chez un autre Anglais sur la commune de Catus... Ce dernier jure qu’il "ne connaissait rien de son passé", et était visiblement "complètement atterré" d’apprendre qu’il logeait un prédateur d’enfants selon les éléments donnés par la police.

L’homme ayant confirmé son identité sur son lit d’hôpital, il a été transféré au commissariat de Cahors, puis à la PJ d’Agen à sa sortie, 48 heures plus tard. Il a été placé en détention provisoire et devrait sans doute être remis aux autorités britanniques.

 

L'homme a admis qu'il était bien Stephan Carruthers, l'un des pédophiles les plus recherchés d'Europe.


Commentaires

-