Lot: le corps d'un vacancier vient d'être retrouvé neuf mois après sa disparition

Macabre découverte

Lot: le corps d'un vacancier vient d'être retrouvé neuf mois après sa disparition

Publié le :

Jeudi 08 Mars 2018 - 18:48

Mise à jour :

Jeudi 08 Mars 2018 - 18:55
Le squelette d’un homme de 71 ans, disparu le 18 juin 2017 à Cajarc où il se trouvait en vacances, a été retrouvé dimanche par une promeneuse à Cadrieu dans le Lot. L'identification a été rendue possible grâce aux documents retrouvés et à la description des vêtements qu'il portait le jour de sa disparition.
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ses proches étaient sans nouvelle. Le squelette d’un homme de 71 ans, disparu le 18 juin 2017 à Cajarc où il passait ses vacances, a été retrouvé dimanche par une promeneuse à Cadrieu (Lot) au pied d'une falaise. Accompagnée par son fils, elle cherchait des asperges sauvages lorsqu'elle a fait la macabre découverte.

D'après les premiers éléments rapportés, les restes humains reposaient à terre dans un endroit difficile d'accès, près d’une ancienne voie de chemin de fer et de la D662. Alertés, les gendarmes se sont immédiatement rendus sur place où ils ont constaté les faits. Et rapidement, ils ont fait le rapprochement avec la disparition d'un homme survenue l'été dernier et qui n'avait, depuis, jamais été retrouvé.

Et ils ont vu juste puisque le corps retrouvé a été formellement identifié comme celui du septuagénaire disparu, Pierre Jourdan. Une identification rendue possible grâce aux documents retrouvés et à la description des vêtements qu'il portait le jour de sa disparition.

Lire aussi - Alerte disparition: Océane (15 ans) toujours introuvable, la fugue privilégiée (photo)

Originaire de l'Oise et âgé de 71 ans, Pierre Jourdan avait fait l'objet d'importantes recherches, des recherches qui n'avaient malheureusement rien donné. Face à ce silence, la gendarmerie du Lot avait finalement lancé un appel à témoins, en vain.

D'après les informations de La dépêche, les examens pratiqués sur le corps de la victime "n’ont rien révélé de suspect". La thèse criminelle a été exclue et le corps a donc pu être rendu à la famille. Le septuagénaire aurait pu faire une chute mortelle suite à un malaise.

 

Le corps d’un vacancier a été retrouvé dimanche dans le Lot neuf mois après sa disparition.

Commentaires

-