Louviers: il commande un bouquet de fleurs pour la Saint-Valentin et agresse sexuellement la livreuse

La fleuriste parvient à s'enfuir

Louviers: il commande un bouquet de fleurs pour la Saint-Valentin et agresse sexuellement la livreuse

Publié le :

Samedi 18 Février 2017 - 17:43

Mise à jour :

Samedi 18 Février 2017 - 17:46
A Louviers, un homme de 58 ans a profité de la Saint-Valentin pour se livrer une agression sexuelle contre une fleuriste. En effet, il avait commandé un bouquet de fleurs afin de l'attirer chez lui.
©Martin Bureau/AFP

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

  
-A +A

Un homme de 58 ans habitant Louviers dans l'Eure, inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes et déjà condamné plusieurs fois, a récidivé le jour de la Saint-Valentin, soit le mardi 14b, rapporte le journal Paris Normandie.

Pour parvenir à ses fins, le suspect a appelé un fleuriste afin de commander des fleurs. Rien de plus normal qu'en ce jour de fête des amoureux. Lesdites fleurs qui sont livrés à son domicile un peu plus tard par la fleuriste.

Au prétexte de lui régler le prix du bouquet, l'homme invite la femme a rentré dans son domicile, ce que fait innocemment cette dernière.

Il en profite pour l'agresser sexuellement et se frotter à elle. La livreuse parvient à le repousser et à prendre la fuite avant de pouvoir prévenir les forces de l'ordre qui arrive rapidement pour interpeller le délinquant sexuel. 

L'homme est placé en garde à vue et reconnait les faits qui lui sont reprochés. Il évoqué une "pulsion" pur justifier ses actes, tout en déclarant néanmoins qu'il avait "repéré" la fleuriste auparavant, précise Paris Normandie, ce qui laisserait présager du côté prémédité de l'acte.

Incarcéré à la prison d'Evreux, Il devait être jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel d'Evreux jeudi, mais a demandé un délai pour organiser sa défense.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Au prétexte de lui régler le prix du bouquet, l'homme invite la femme a rentré dans son domicile.

Commentaires

Identifiez-vous pour poster des commentaires