Lyon: le Guinéen Moussa Camara condamné à de la prison ferme

Sans interprète

Lyon: le Guinéen Moussa Camara condamné à de la prison ferme

Publié le :

Mercredi 13 Juin 2018 - 11:59

Mise à jour :

Mercredi 13 Juin 2018 - 12:04
Moussa Camara, un jeune guinéen homosexuel de 28 ans menacé d'expulsion, a été condamné à de la prison ferme mardi à Lyon. Il avait refusé d'embarquer dans un avion en partance pour Conakry par peur de représailles dans son pays. Le jugement a été rendu en l'absence d'un interprète.
©Twitter/Aides
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le jeune guinéen Moussa Camara a été condamné à deux mois de prison ferme mardi 12 pour avoir refusé de monter dans un avion en direction de Conakry. C'est au tribunal correctionnel de Lyon que s'est déroulé le jugement de ce jeune homme de 28 ans en situation irrégulière.

L'audience a cependant été houleuse. Moussa Camara n'a en effet pas pu entendre le verdict dans sa langue: le soussou. Le jugement avait déjà été annulé une première fois en mai comme aucun interprète n'avait été appelé.

Cette fois-ci, une interprète avait bien été dépêchée. Mais si la traductrice parlait de nombreuses langues de l'Afrique de l'Ouest, elle ne connaissait pas le soussou a relaté BFMTV.

A voir aussi: Mobilisation en France contre l'expulsion d'un homosexuel guinéen

Le tribunal a tout de même décrété que l'affaire serait examinée mardi en estimant que Moussa Camara avait une "connaissance suffisante de la langue française".

L'avocate de Moussa Camara a pourtant protesté contre cette décision, en vain. "Il est hors de question que cette audience se tienne. C'est une atteinte aux libertés fondamentales", a-t-elle indiqué sans avoir gain de cause pour autant.

Pour rappel, Moussa Camara est un jeune homosexuel arrivé en France en 2015 avec une autorisation temporaire de travail. Sa demande d'asile a été rejetée en 2017 et le 3 mai, il avait refusé d'embarquer dans un avion pour Conakry où il devait être rapatrié.

Il craint en effet des représailles dans son pays où le seul fait d'être homosexuel est passible de trois ans de prison.

Son histoire –son compagnon a été lynché par sa famille en raison de son orientation sexuelle– a suscité un vif émoi en France il y a quelques semaines et des associations lui ont apporté leur soutien.

Le jeune homme a cependant été condamné à deux ans de prison ferme et deux ans d'interdiction de territoire mardi. "L'affaire sera rejugée et très certainement renvoyée devant le tribunal correctionnel car un mauvais interprète équivaut à une absence d'interprète", a indiqué l'avocate du jeune guinéen.

Moussa Camara a été condamné à de la prison ferme mardi.

Commentaires

-