Lyon: une mosquée de la ville recouverte d'un tag menaçant "Dehors ou la mort"

Lyon: une mosquée de la ville recouverte d'un tag menaçant "Dehors ou la mort"

Publié le :

Mercredi 20 Juillet 2016 - 17:47

Mise à jour :

Mercredi 20 Juillet 2016 - 20:21
©Mic/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une mosquée de la banlieue lyonnaise a été la cible d'un acte de vandalisme, dans la nuit de mardi à ce mercredi. Le préfet du Rhône appelle à ne pas céder à "l'amalgame", une semaine après l'attentat de Nice.

"Dehors ou la mort". C'est le message violent et sans équivoque que des fidèles de la mosquée de Bron, située dans le quartier de Terraillon à Lyon, ont découvert ce mercredi 20 au matin sur les murs de leur lieu de culte.

La plaque d’entrée de la mosquée a été recouverte de peinture rouge, a ajouté Belgacem Louhichi, président de l’association culturelle musulmane de Bron (ACMB), qui a annoncé son intention de porter plainte. "C’est la première fois que la mosquée est victime de vandalisme", a déploré le président de l’ACMB.

Le préfet du Rhône, Michel Delpuech, a condamné "avec la plus grande fermeté" cet acte délictueux. "Cet acte irresponsable sème la discorde et crée un contexte de division alors que l'heure doit être plus que jamais à l'unité nationale", a-t-il souligné dans un communiqué. Et d'ajouter: "l'État islamique n'a de cesse de vouloir fracturer la société française. L'État républicain doit y répondre par l'esprit de concorde qui ne saurait laisser place à quelque amalgame que ce soit". La préfecture a fait savoir qu'elle apportait tout son soutien aux dirigeants de la mosquée ainsi qu'aux fidèles.

Une enquête a été ouverte pour identifier le ou les auteurs de cette inscription menaçante. En octobre dernier, une tête de sanglier a été découverte accrochée à la grille d’enceinte de la mosquée d'Aubagne. C'est un fidèle qui avait fait la macabre découverte et avait immédiatement prévenu les autorités.

 

Une mosquée de la banlieue lyonnaise a été la cible d'un acte de vandalisme, dans la nuit de mardi à ce mercredi.

Commentaires

-