Lyon: un voyeur surpris en train de filmer dans les vestiaires avale sa carte mémoire

Lyon: un voyeur surpris en train de filmer dans les vestiaires avale sa carte mémoire

Publié le :

Jeudi 27 Avril 2017 - 12:50

Mise à jour :

Jeudi 27 Avril 2017 - 13:06
©Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a été surpris en train de filmer les vestiaires collectifs féminins d'un centre aquatique de Sainte-Foy-lès-Lyon, mardi. Pour ne pas dévoiler les images qu'il avait prises aux enquêteurs, il a avalé la carte mémoire de son appareil.

Un voyeur a été surpris en train de filmer des femmes qui se changeaient dans un vestiaire collectif du centre aquatique Calicéo de Sainte-Foy-lès-Lyon, dans le Rhône, mardi 25. Des témoins l'ont pris en flagrant délit de voyeurisme et ont appelé la police.

"Il filmait en caméra discrète, aux alentours de 20h mardi dans les vestiaires mixtes du centre aquatique de Sainte-Foy-lès-Lyon. Deux personnes l'ont remarqué", a indiqué une source policière au quotidien Ouest France.

Mais à l'arrivée des forces de l'ordre, l'homme âgé d'une trentaine d'années a rapidement sorti la carte mémoire de son appareil et l'a avalée, certainement pour que les enquêteurs ne découvrent pas les images compromettantes qu'il avait filmées et qui auraient pu l'incriminer. "Lorsque les +interpellateurs+ lui ont demandé de leur montrer les images, c'est là qu'il a avalé la carte mémoire", a indiqué un témoin à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Mais les enquêteurs n'ont pas reculé devant cette tentative de destruction des preuves et le voyeur de 35 ans, habitant le VIIème arrondissement de Lyon, a été conduit à l'hôpital afin de récupérer la précieuse carte.

Cependant, la carte mémoire pourrait avoir été endommagée par son passage dans l'estomac du voyeur. Il est donc possible qu'elle ne soit pas utile aux policiers lors de l'enquête.

En février dernier, un homme de 36 ans avait été jugé pour des faits similaires à Rennes: il filmait à leur insu ses collègues de travail dans les toilettes de son entreprise. Il avait écopé de quatre mois de prison avec sursis.

L'homme a été surpris en train de filmer les vestiaires collectifs où des femmes se changeaient.


Commentaires

-