Lyon: une militaire de Sentinelle tente de se suicider après une rupture

Lyon: une militaire de Sentinelle tente de se suicider après une rupture

Publié le :

Mardi 02 Janvier 2018 - 06:52

Mise à jour :

Mardi 02 Janvier 2018 - 06:55
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En fin d'après-midi ce lundi 1er janvier, une jeune militaire de 27 ans s'est tirée une balle dans la tête lundi alors qu’elle était en communication vidéo avec son ex-compagnon. Elle est entre la vie et la mort.

La scène s'est déroulée à la gare de Lyon Part-Dieu. Une jeune militaire de 27 ans, déployée dans le cadre de l'opération Sentinelle, a tenté de mettre fin à ses jours lundi 1er alors qu'elle était en patrouille.

Selon les informations du Progrès, c'est après un appel vidéo avec un collègue que la victime s'est tiré une balle dans la tête avec son arme de service depuis les toilettes de la gare où elle s'était enfermée.

Son interlocuteur, un jeune homme qui venait de mettre fin à leur relation amoureuse, l'évènement s'est passé "en direct" comme l'explique le quotidien local. Choqué, il a néanmoins réagi rapidement et a immédiatement averti les secours qui sont arrivés sur place rapidement. La jeune femme se trouvait dans un état désespéré. Elle a été rapidement évacuée vers l'hôpital Édouard Herriot de Lyon où elle a été prise en charge par le corps médical. Ce mardi 2 au matin, elle se trouvait toujours entre la vie et la mort.

Lire aussi - Sentinelle: un militaire se suicide avec son Famas dans les locaux de la Marine nationale

L'opération de protection Sentinelle mise en place après les attentats de 2015, coordonne le déploiement de soldats français sur le territoire national afin de lutter contre la menace terroriste. Elle fait aussi porter une charge considérable sur les armées, déjà très engagées à l'étranger (plus de 10.000 hommes en OPEX), pesant sur le moral des troupes et la capacité à recruter.

La force Sentinelle a en outre été prise pour cible à six reprises depuis février 2015, la dernière fois le 9 août avec l'attaque d'un groupe de soldats à la voiture bélier qui a fait six blessés à Levallois-Perret.

Fin août et début septembre, deux militaires déployés dans le cadre de cette opération ont mis fin à leurs jours.

La jeune femme de 27 ans s'est tiré une balle dans la tête alors qu'elle était en communication vidéo avec son ex-compagnon.


Commentaires

-