Maison de retraite: un centenaire blessé au couteau par un pensionnaire

Maison de retraite: un centenaire blessé au couteau par un pensionnaire

Publié le :

Jeudi 08 Octobre 2015 - 14:41

Mise à jour :

Jeudi 08 Octobre 2015 - 14:57
©Sautier Philippe/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme âgé de 102 ans a été agressé au couteau par son colocataire, mardi 6, dans une maison de retraite des Pyrénées-Orientales. En état de choc, la victime ne souffre que de blessures superficielles.

La violence n'a pas d'âge. Un centenaire a été blessé au couteau par son colocataire de 83 ans, mardi 6, dans une maison de retraite du Soler (Pyrénées-Orientales). Selon plusieurs témoignages, le retraité de 102 ans serait passé avec son déambulateur devant la chambre de son voisin de l'EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et l'aurait simplement salué. Sans aucune raison apparente, l'octogénéraire l'aurait ensuite saisi par le cou avant de lui donner plusieurs coups de couteau.

Miraculeusement sauvé par l'intervention d'une infirmière présente au moment des faits, la victime, qui a subi quelques points de sutures pour ses deux blessures légères, a été rapidement prise en charge par le Samu et transporté à la clinique Saint-Pierre de Perpignan pour des examens de contrôle. Il a pu regagner l'établissement dès la fin de journée. Quant à son agresseur,  il a fait l'objet d'un placement d'office en hôpital psychiatrique, son état ayant été jugé incompatible avec une éventuelle garde à vue.

"C'est une personne qui a vraisemblablement un problème psychiatrique. Un signalement avait été fait", a expliqué dans un entretien accordé à Midi Libre François Calvet, le sénateur-maire du Soler et président de la maison de retraite. Surpris par cet incident, le directeur de l'EHPAD a également souhaité s'exprimer: "le résident était suivi mais était tout à fait inoffensif. Il est là depuis plus de 10 ans et il n'y a jamais eu de violence physique". Et d'ajouter: "cet homme était autonome, sans aucun tuteur, et était libre d'aller et venir. C'est un coup de folie".

Une procédure judiciaire a été ouverte pour "violences aggravées par deux circonstances (personne vulnérable et avec arme) suivies d'une incapacité n'excédant pas huit jours".

 

Un homme de 83 ans a blessé un centenaire au couteau dans un maison de retraite.

Commentaires

-