Malade du Covid-19, elle accouche dans le coma et découvre sa fille 5 jours plus tard

Malade du Covid-19, elle accouche dans le coma et découvre sa fille 5 jours plus tard

Publié le 16/04/2020 à 17:16
DR
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

L’histoire est exceptionnelle et émouvante : une Américaine atteinte du Covid-19 a donné naissance à son bébé alors qu’elle était placée dans un coma artificiel. Elle n’a pu découvrir sa petite fille qu’à son réveil, 5 jours après son accouchement.

Angela Primachenko a raconté son histoire dans l’émission de NBC : le 22 mars, elle a le nez qui coule et pense souffrir d'une allergie aux pollens. Mais deux jours plus tard, la jeune femme, alors enceinte de 33 semaines, a de la fièvre.

Le 26 mars, elle décide donc de se rendre à l’hôpital pour se faire tester. Le verdict tombe : il est positif. Angela est alors placée en soins intensifs car son état s’aggrave rapidement.

Plongée dans le coma pour sauver son bébé
Inhalothérapeute de profession, elle prenait pourtant ses précautions depuis que le virus avait commencé à se propager sur le sol américain. « Je n’allais pas travailler car j’étais enceinte. Je ne sais pas quand j’ai été contaminée. Je sais juste que je suis allée à l’hôpital et que je devenais de plus en plus malade ». Compte tenu de ses capacités respiratoires qui se dégradent très très rapidement, elle décide, en accord avec les médecins, d’être plongée dans un coma artificiel et placée sous respirateur. Cela permettra de sauver son bébé.

Elle se réveille 5 jours après son accouchement
Le 1er avril, après 34 semaines de grossesse, les médecins décident de déclencher l’accouchement… Et mettent au monde une petite fille en parfaite santé. Mais il faudra attendre 5 jours de plus pour qu’Angela se réveille : « J’ai ouvert les yeux et j’ai réalisé que je n’avais plus mon gros ventre. J’ai été totalement désorientée… »

Angela pourra finalement voir son bébé, mais pas le toucher : elle doit pour cela attendre d’être totalement guérie et testée négative au Covid-19 deux fois de suite. Elle pourra ainsi commencer à câliner sa petite fille prénommée Ava, prénom hébreu inspiré du mot « hayyah », qui signifie, selon sa maman,  « souffle de vie ».

Regardez la vidéo du témoignage d'Angela Primachenko sur NBC :

 

Et le témoignage de sa sœur sur Instagram :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

My twin not only survived Covid-19 but also gave birth while being under an induced coma, I know, we all didn’t even know that’s possible. Feels surreal posting a picture with Angela next to me. The last two weeks I wasn’t sure if I would ever take a new picture with her. I cherish @angela_primo more then ever. She is pure gold and I wouldn’t want a world without her. Thank you to EVERYONE for your prayers, it was a dark time, I doubted and questioned my faith and God, I felt so powerless and so fearful and out of control. But that’s how faith grows, going through times of uncertainty and seeing God gently calm my spirt again and again... and now seeing the end... I stand in awe of God. He is good. I can’t wait to meet my little niece Ava #covidsurvivor #pregnantwithcovid19 #sheisalive #miraclesurvivor

A post shared by Oksana Luiten (@oksanaluiten) on

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Angela Primachenko a accouché de sa fille alors qu'elle était placée dans le coma, atteinte du Covid-19

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-