Malade, Tariq Ramadan se rendra à la cour d'appel en ambulance

Malade, Tariq Ramadan se rendra à la cour d'appel en ambulance

Publié le :

Mercredi 14 Février 2018 - 20:38

Mise à jour :

Mercredi 14 Février 2018 - 20:42
Accusé de viols, Tariq Ramadan est incarcéré depuis le début du mois à la prison de Fleury-Mérogis. Suite à sa demande de remise en liberté il doit se rendre à la cour d'appel jeudi. Il le fera en ambulance au vu de son état de santé très précaire.
© SIA KAMBOU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'islamologue Tariq Ramadan a demandé sa remise en liberté. La cour d'appel devra statuer sur son cas jeudi 15, il devra alors être présent. Au vu de son état de santé très précaire, Le Parisien a dévoilé ce mercredi 14 qu'il s'y rendrait en ambulance.

L'intellectuel est en effet atteint d'une sclérose en plaque et d'une autre maladie encore non identifiée par les médecins.

A voir aussi: "Terrifiant" - la seconde victime présumée de Tariq Ramadan témoigne

Ces derniers ont donc recommandé que son extraction du centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis se déroule sous escorte médicale, son état s'étant largement détérioré depuis son entrée dans la prison. Toujours selon le quotidien, le détenu de 55 ans serait en très mauvaise santé et craindrait que son état ne s'améliore pas s'il reste emprisonné.

Pour rappel, l'homme très controversé fait l'objet de deux plaintes: l'une pour viol, sur la personne de Henda Ayari, l'autre pour viol sur une personne vulnérable, de la part d'une femme qui préfère rester anonyme.

Vendredi 2 Tariq Ramadan a été incarcéré sur ordre du juge des libertés qui ne trouvait alors pas incompatible sa maladie avec la détention. De plus, le magistrat avait penché pour l'emprisonnement pour que l'islamologue auteur de nombreux livres ne puisse pas exercer de pressions sur ses deux victimes présumées.

Il avait été incarcéré après une confrontation avec les deux femmes. Lui qui nie les faits en bloc avait semble-t-il été mis en difficulté par l'une d'entre elles. Elle avait décrit précisément une cicatrice présente sur son corps et visible dans des situations bien précises. Tariq Ramadan n'avait pas pu expliquer comment son accusatrice pouvait savoir une telle chose.

Malade, Tariq Ramadan a fait appel de son incarcération et espère pouvoir être libéré. Il est soupçonné d'avoir violé deux femmes.


Commentaires

-