Manifestation anti-loi Travail: complètement nu, un guitariste joue sous le regard des CRS (vidéo)

Manifestation anti-loi Travail: complètement nu, un guitariste joue sous le regard des CRS (vidéo)

Publié le :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 11:55

Mise à jour :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 12:12
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lors de la grande manifestation anti-loi Travail, mardi dans les rues de Paris, un homme s'est mis à chanter devant les CRS, journalistes et manifestants, complètement nu. Seule sa guitare acoustique permettait de cacher son intimité.

Il n'a pas eu froid aux yeux. Alors que la grande manifestation anti-loi Travail commençait à dégénérer, mardi 12 à Paris, un homme a battu le pavé dans le plus simple appareil. Accompagné simplement de sa guitare, qui cachait ses parties intimes, le manifestant s'est approché des CRS, et a commencé à entamer une chanson sous le regard médusé des policiers, des journalistes et des opposants à la loi Travail.

"On lâche rien, on lâche rien! On ne lâche pas les sans-papiers! On ne lâche pas les policiers!", peut-on notamment entendre. Sur certaines images, on peut même le voir en train de lever le poing vers le ciel, tentant d'entraîner la foule avec lui. Cette scène, qui semble être l'une des plus marquantes de l'évènement selon plusieurs internautes, a rapidement été relayée sur les réseaux sociaux. Et a, sans grande surprise, suscité de nombreuses réactions. Pour le moment, l'identité de ce manifestant n'a pas été dévoilée.

Pour rappel, cette manifestation aurait rassemblé "près de 500.000" personnes, selon une nouvelle estimation de la CGT qui avançait mardi le chiffre de 400.000. La police a, elle, comptabilisé 223.000 manifestants. Pas assez, semble-t-il, pour que le gouvernement cède aux revendications des opposants.

Invitée ce mercredi 13 au matin au micro de Jean-Jacques Bourdin la ministre du travail Muriel Pénicaud a confirmé que le gouvernement n'allait "pas reculer" sur la réforme du Code du travail. "C'est le fruit d'une annonce de campagne d'Emmanuel Macron, qui est devenu président", a-t-elle déclaré sur RMC et BFMTV précisant que cette loi allait contribuer à faire baisser "le chômage de masse". Et d'ajouter: "Nous mettons en œuvre ce que les Français nous demandent de faire, donc on ne va pas reculer".

Suite à quoi, les fédérations CGT et FO des transports se sont fait entendre, appelant ce mercredi 13 le secteur routier à une grève reconductible à partir du 25 septembre. Ces derniers n'entendent pas abandonner le combat. 

Cette scène a été relayée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux.

Commentaires

-