Manifestation des gilets jaunes: heurts à Paris après une journée calme

Manifestation des gilets jaunes: heurts à Paris après une journée calme

Publié le :

Samedi 19 Janvier 2019 - 17:21

Mise à jour :

Samedi 19 Janvier 2019 - 17:33
© - / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des violences ont éclaté à Paris en marge de la manifestation des gilets jaunes ce samedi. Alors que l'évènement s'était déroulé dans le calme, les casseurs sont entrés en action à l'heure de la dispersion.

La manifestation des gilets jaunes à Paris s'est déroulée sans heurt jusqu'à son arrivée sur l'esplanade des Invalides, peu après 16h30. Mais très rapidement après que le cortège s'est retrouvé face aux cordons de sécurité les casseurs sont entrés en scène, brièvement.

L'ambiance calme favorisée par une manifestation déclarée, mobile, et la présence d'un service d'ordre a brusquement changé. Les canons à eau, grenades lacrymogène et lanceurs de balles de défense sont entrés en action alors que des groupes d'individus ont commencé à s'en prendre au mobilier urbain ou aux véhicules stationnés dans la zone.

Des point de tension ont été observés dans plusieurs zones du 7e arrondissement. Lasituation s'était calme aux Invalides une heure après les premières violences mais le risque de débordement perdurait alors qu'une partie des manifestants se trouvaient encore sur place, participant à des rassemblement pacifiques.

La sécurité est l'un des enjeux de cette manifestation qui a marqué de la part des gilets jaunes une volonté d'organiser les choses de manière plus conventionnelle pour éviter les heures. Le gouvernement de son côté doit faire face depuis plusieurs semaines à des critiques de plus en plus insistante sur la gestion des rassemblements et les bavures policières.

A 17h15, plusieurs stations de métro restaient fermées à Paris (retrouvez ici l'info trafic en temps réel). La dispersion de la manifestation était prévue à 17h par la préfecture.
Des heurts ont également eu lieu en province et notamment à Rennes et à Bordeaux. 

Lire aussi:

"Gilets jaunes": 2.000 manifestants à Rennes et tirs de gaz lacrymogènes

La fin de la manifestation des gilets jaunes a été émaillée de violences à Paris (illustration).


Commentaires

-