Mantes-la-Jolie: il crie "Allah akbar" et menace d'égorger les clients d'un coiffeur

Mantes-la-Jolie: il crie "Allah akbar" et menace d'égorger les clients d'un coiffeur

Publié le :

Lundi 05 Février 2018 - 14:40

Mise à jour :

Lundi 05 Février 2018 - 14:52
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 23 ans a été interpellé samedi à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines pour avoir menacé d'égorger les clients d'un salon de coiffure. Il a crié à plusieurs reprises "Allah akbar" avant d'être interpellé.

Plus de peur que de mal samedi 3 dans l'après-midi à Mantes-la-Jolie. Un homme armé a semé la panique dans un salon de coiffure de la commune des Yvelines. Il a pénétré dans l'établissement et a proféré menaces et insultes à l'attention des employés et des clients qui ont eu très peur.

En effet, l'individu, a menacé à plusieurs reprises d'égorger les personnes présentes dans le salon de coiffure. Visiblement très agité, il est entré et sorti plusieurs fois de l'établissement en question, en criant à plusieurs reprises "Allah akbar", permettant à des témoins d'alerter les forces de l'ordre.

Une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) s'est rapidement rendue sur place et a réussi à interpeller le suspect sans que personne ne soit blessé. Les fonctionnaires ont constaté que l’homme était porteur d’un cutter, précise Le Parisien qui révèle cette affaire.

Lire aussi - Châteauroux: un surveillant de prison agressé par un détenu, il aurait crié "Allah Akbar"

Le suspect, âgé de 23 ans, est connu de la police pour plusieurs délits de "droit commun". Mais l’homme est également connu des services de renseignements pour sa radicalisation. "Une perquisition a été menée chez lui et des livres et de la documentation prouvant son adhésion à l’islam rigoriste ont été saisis", a expliqué le quotidien.

Immédiatement placé en garde à vue suite à son interpellation, l’individu a été pris d’une "crise de démence" au cours de sa nuit en geôle. Il a finalement été hospitalisé d’office, après un examen psychologique effectué par un psychiatre lors de sa garde à vue.

Les policiers ont trouvé un cutter sur l'individu lors de son interpellation.


Commentaires

-