Marcus Hutchins: le hackeur qui a contribué à stopper le virus WannaCry arrêté à Las Vegas

Marcus Hutchins: le hackeur qui a contribué à stopper le virus WannaCry arrêté à Las Vegas

Publié le :

Vendredi 04 Août 2017 - 15:34

Mise à jour :

Vendredi 04 Août 2017 - 16:06
©Wikimedia Commons/ @Las Vegas Metropolitan Police-Watch Commander
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le spécialiste de la cybersécurité Marcus Hutchins, qui a contribué à stopper le virus WannaCry, a été arrêté à Las Vegas mercredi. Il est soupçonné d'avoir créé un logiciel pour attaquer les banques.

Marcus Hutchins, ou "Malwaretech" sur internet, est un Britannique expert en cybersécurité. Notamment considéré comme un "héros" pour avoir contribué à stopper le "rançongiciel" WannaCry, il a été arrêté mercredi 2 à Las Vegas, aux Etats-Unis. Le jeune homme de 23 ans est soupçonné d'avoir participé à la création d'un "malware", un logiciel malveillant, visant à s'attaquer aux systèmes informatiques bancaires.

C'est lors du grand rassemblement de pirates informatiques Def Con que l'homme a été interpellé, a déclaré le ministère de la Justice américain. Il était sous le coup d'un acte d'inculpation daté du 12 juillet, qui avait été mis sous scellé (afin de préserver la confidentialité des charges).

Selon l'acte d'accusation, Marcus Hutchins aurait, avec d'autres personnes, "fabriqué et distribué", via le dark web,"le logiciel malvaillant +Kronos+". Ce "malware", qui est apparu pour le première fois en 2014, a été conçu pour pirater les systèmes informatiques bancaires, plus particulièrement ceux du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de la France, de la Pologne et du Canada, précise les autorités judiciaires américaines.

Marcus Hutchins était connu pour avoir stoppé le "rançongiciel" WannaCry. Ce virus, qui s'était répandu à travers le monde sur les ordinateurs Windows mal mis à jour avait paralysé de nombreuses entreprises, notamment Renault, en France. "MalwareTech" avait réussi à stopper le virus en découvrant un mécanisme d'arrêt dans le code du logiciel qu'il avait réussi à activer en enregistrant un nom de domaine.

Toujours recherchés, les hackers présumés à l'origine du "rançongiciel" ont effectué le premier retrait, jeudi 3, des bitcoins (une monnaie virtuelle) obtenu grâce au piratage. Au total, ils auraient récupérés près de 118.000 euros grâce à leur virus. 

La police a interpellé Marcus Hutchins lors de la Def Con, un rendez-vous de hacker, à Las Vegas.


Commentaires

-